8.Fg5

vous pensez qu'il faut évidemment jouer 8.Fg5

Le "pouce vers le bas" ci-dessus est exagéré, mais votre "évidemment" est sans doute de trop.
8.Fg5 n'est pas le coup choisi par Fischer, car bien qu'il soit théorique et empêche assez efficacement 8...b4? (variante), les noirs ont de bons coups à lui opposer au premier rang desquels, en termes de fréquence et de qualité sans doute, 8....Fe7.
Mais pour un éclaircissement du caractère trop "impliquant" du coup 8.Fg5, nous pouvons supposer que les noirs contrent par 8...h6: il faut comprendre alors que Fg5 a engagé les blancs sur une voie où ils sont quasiment obligés d'échanger leur fou g5 contre le cavalier f6 (à moins de revenir en e3 lâchant le clouage et ayant perdu un temps).
En effet, après 8.h6, si les blancs se replient en h4, ils ne peuvent maintenir le clouage car les noirs chassent encore le fou par 9....g5, puis vont gagner le pion e4 comme l'indique la variante.
Donc après 8...h6, les blancs échangent en f6. Ce faisant, ils mettent la dame noire en bonne position et pourraient avoir du mal à juguler la pression que les noirs vont appliquer sur e4, par Fb7 et Cd7-c5.
Bref, votre coup 8.Fg5 est tout à fait jouable, mais c'est Fischer qui joue, et il choisit comme souvent, une variante plus tranchante.
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com