17.c3

Brillant! Ce n'est pas le coup qu'a joué Fischer, mais c'est celui qu'il donne comme le meilleur lors de son analyse! Et Rybka, plus de 50 ans après, ne le dément pas!

Voilà un coup brillant, et moins risqué que celui que Fischer a choisi.
"le coup juste est simplement 17.c3!" analyse Fischer.
Le coup amorce un excellent développement de l'aile dame, sans être sclérosant comme l'est 17.b3?
Ensuite, si le besoin s'en fait sentir pour défendre contre l'attaque de mat issue de 17...Dc6, alors 18.Tf2 est beaucoup plus puissant qu'un coup plus tôt.
Cependant, il fallait aussi voir que 17.c3! permettait aux noirs d'imposer l'échange des dames. Et l'évaluation de la position au décours n'est pas facile. (voir l'analyse de la variante 17...Dg4!).
Ce que l'on peut dire, c'est qu'une fois les dames disparues, les blancs gardent la meilleure structure de pions.
De plus, la prise en c3 par les noirs permettrait la remise en jeu instantanée du cavalier blanc. Et si les noirs ne prennent pas, alors les blancs risquent de gagner un pion en prenant eux-mêmes en b4.
Lorsqu'ils auront réagi adéquatement aux escarmouches des tours noires sur les multiples colonnes ouvertes, les blancs termineront leur développement à l'aile dame, et devraient émerger avec un avantage notable...
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com