Ronde 5

Ronde 5 du 06 février 2011, nous nous rendons à Chateauroux

L'équipe 3 assume son nouveau rang de leader en assurant l'essentiel face à Chateauroux sur le score de 3-1

Table 1:
Sylvain avec les blancs jouait contre François Habert (1630). 
La partie se déroule calmement, et au décours,  Sylvain préfère garder ses cavaliers. 
La position étant assez ouverte, ce choix aurait pu lui coûter quelques plumes,  la paire de fous adverse prenant un bon avantage positionnel vers le 25ème coup. 
Mais le jeu des blancs se trouva libéré en quelques coups dès lors que les noirs choisirent de ne pas garder leur paire de fous. 
Après le gain d'un pion, les blancs durent cependant se résoudre à la nulle  dans une finale de tours où leur roi ne pouvait se joindre au pion passé.

Table 2: 
Jean-François avec les Noirs est opposé à Louis Ligault-Hurel (1610). 
Notre capitaine aurait pu avoir des problèmes dans l'ouverture si les blancs avaient été plus agressifs.  Mais, au final, il passe l'ouverture sans trop de dommages, après quoi sa dame en a5 lui donne l'initiative. 
Les noirs prennent un bon avantage sur la gain d'une qualité 
La partie se termine en 30 coups par la gain des noirs.

Table 3:
El Hamy avec les blancs joue contre Yan Lin-Shun (1399). 
L'ouverture est calme, mais après quelques échanges de pièces mineures, 
les blancs dédaignent le pion c4 et se retrouve avec un pion de moins et de maigres compensations (le centre). 
Dans le milieu de jeu, El Hamy réussit à peu près à rétablir l'égalité grâce à la domination de la colonne "d" avec ses tours. 
Mais 34.h4? permet la poussée des noirs sur la colonne c. 
Rien n'était joué cependant, et les blancs auraient même pu gagner sur  41.Tg8+ suivi de 42.Tdd8 avec menace de mat. 
A la place, El Hamy joua 41.T8d6+ qui permit la pénétration définitive des noirs avec gain d'une tour nette,  et la victoire des noirs.

Table 4:
Ludovic avec les Noirs est opposé à Anthony Leost (1431F). 
Après une ouverture assez calme, le milieu de jeu bien négocié par Ludovic le conduit à un bon avantage (un pion et l'initiative). 
Sans doute aurait-il pu enfoncer le clou par la percée ....c4 au 28ième coup. 
Mais son repli défensif lui fit perdre son initiative, et il dut batailler pour gagner joliment la finale.

Table 5: 
Antoine avec les blancs, face à Vincent colin (1440) avait décidé de changer ses habitudes. 
Mais son ouverture étant un peu passive, si son adversaire avait opté pour 5...Cg4 au lieu du roque, 
ou surtout sur 6...Fxf2, Antoine aurait bien pu avoir des soucis.  Mais les noirs avaient aussi des mœurs pacifiques. 
Dans le mileu de jeu, les blancs durent défendre serré après avoir laissé entrer la dame noire en a2. 
Ils sont passés très près de la correctionnelle mais résistèrent à l'attaque. 
Dans la finale, les noirs avaient trois pions pour un fou. Mais Antoine grignota les trois pions un à un pour finir avec une pièce de plus. 
Résultats détaillés
 

© 2011 U.S.O. Echecs - 45000 ORLÉANS 

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com