2015-2016

Orléans III et IV en RÉGIONALE 1
 

L'année des équipes 3 et 4

en régionale 1
Aucun match
 

Régionale 1: Poule CVL 1 groupe B - classement après la Ronde 6

Pl.EquipePtsj.d.p.c.
1Chateaudun 115661610
2Nogent le Roi 214661610
3Orleans 314611514
4St Cyr en Val 113631613
5Leves 212601313
6Orleans 4126-11415
7Dreux96-11314
8St Pryve - Olivet 366-14519
 
 
 
Ronde 5
 
Ronde 6
 
Ronde 7
Ronde 6
 

Equipe 3, le 13 mars 2016

Leves 22 - 3Orleans 3
STANKOVIC Serge 19551 - 0POIRIER Pierre 1657
BLANLOEIL Christophe 17211 - 0AGBOKANZO Koffi Selom 1501
MASSARD Rene 16100 - 1TIXERONT Antoine 1564
GOUGIS Maurice 14300 - 1BUCHARD Jacques-Henri 1462
PLATON Emmanuel 14100 - 1PERRUCOT Didier 1560
 

Equipe 4, le 13 mars 2016

Dreux2 - 3Orleans 4
RISTITCH Alain 16510 - 1ESTIEU Frederic 1560
LUBOVCI Fazli 15511 - 0MASSON Guillaume 1616
ANTIVACKIS Patrick 15300 - 1SALMANE Houssam 1577
DESPLANQUES Vincent 13000 - 1PENIQUAUD Jean 1390
JANVIER Paul 10901 - 0PROY Dominique 1399
 
Ronde 5
 

Ronde 4 Equipe 3, le 31 janvier 2016

Orleans 31 - 3Chateaudun 1
POIRIER Pierre 16571 - 0SEGU Serge 1785
TIXERONT Antoine 15640 - 1GENNESSEAUX Blaise 1733
PERRUCOT Didier 1560F - 1DESCAMPS Jacky 1581
BUCHARD Jacques-Henri 14921 - 0LAMETTE Jean Louis 1510
DAGNET Orlane 12300 - 1FEZARD Jean-Baptiste 1339
 

Ronde 4 Equipe 4, le 31 janvier 2016

Orleans 41 - 4St Cyr en Val 1
ESTIEU Frederic 15680 - 1GARZENNE Herve 1522
MASSON Guillaume 16160 - 1RICHARD Guillaume 1599
SALMANE Houssam 15771 - 0BOURSIER Claire 1614
PENIQUAUD Jean 13900 - 1BONETTI Luca 1399
TOURNAN Lea 12390 - 1BEAUDENON Remy 1340
 
Ronde 4
 

Ronde 4 Equipe 3, le 10 janvier 2016

St Cyr en Val 14 - 1Orleans 3
MONTREUIL Olivier 18571 - 0POIRIER Pierre 1657
GARZENNE Herve 15221 - 0TIXERONT Antoine 1564
RICHARD Guillaume 15990 - 1PERRUCOT Didier 1560
HUCHET Bruno 15901 - 0AGBOKANZO Koffi Selom 1442
BONETTI Luca 13991 - 0BUCHARD Jacques-Henri 1492
 

Ronde 4 Equipe 4, le 10 janvier 2016

St Pryve - Olivet 31 - 4Orleans 4
MICHEL Jean-Claude 13500 - 1ESTIEU Frederic 1568
LOMBARDO Claude 14420 - 1MASSON Guillaume 1616
LABUSSIERE Loic 13991 - FMANCHON Edouard 1430
BOUDIN Dominique 13990 - 1PENIQUAUD Jean 1390
F - 1PENEV Emil 1240
 
Ronde 3
 

Ronde 3 Equipe 3, le 9 janvier 2016

St Pryve - Olivet 31 - 4Orleans 3Valider
BRECHETEAU Paul 16960 - 1POIRIER Pierre 1657
ALLORANT Raphael 13601 - 0TIXERONT Antoine 1564
MICHEL Jean-Claude 13500 - 1PERRUCOT Didier 1560
LOMBARDO Claude 14420 - 1AGBOKANZO Koffi Selom 1442
TACHEAU Christophe 10990 - 1BUCHARD Jacques-Henri 1492
 

Ronde 3 Equipe 4, le 9 janvier 2016

Orleans 41 - 3Leves 2Valider
ESTIEU Frederic 15680 - 1STANKOVIC Serge 1955
MASSON Guillaume 1616X - XBLANLOEIL Christophe 1721
PROY Dominique 13990 - 1MASSARD Rene 1610
PENIQUAUD Jean 13900 - 1GOUGIS Maurice 1430
PENEV Emil 12400 - 1PLATON Emmanuel 1410
 
Ronde 2
 

Ronde 2 - le 6 décembre 2015 -

Orleans 33 - 2Orleans 4
POIRIER Pierre 16391 - 0MASSON Guillaume 1625
TIXERONT Antoine 15640 - 1SALMANE Houssam 1555
PERRUCOT Didier 15500 - 1ESTIEU Frederic 1558
AGBOKANZO Koffi Selom 14131 - 0PENEV Emil 1399
BUCHARD Jacques-Henri 14921 - 0PENIQUAUD Jean 1399
 

Vue de l'Equipe 4: Orléans 4 - Orléans 3

Echiquier 1 : Pierre USO3 1639            Guillaume 1625                

1-0

Une erreur en ouverture me met en difficulté car je perds un pion, je réussis à égaliser au milieu de jeu en cassant la structure de pion adverse. Je tente de gagner la partie alors que je pouvais forcer la nulle et je commets une gaffe fatale dans le zeitnot de mon adversaire et perds un pion et la partie immédiatement dans une finale de Dame avec une position impossible à défendre (pas de perpétuelle)...

Un peu plus de quarantaine de coup, Partie à oublier...

 

 

Echiquier 2 : Houssam 1580             Antoine USO3 1584

1-0

le début de jeu était avec la défense française avec: 1. e4  e6 2. d4 d5... Ensuite, j'ai décidé de jouer la variante d'échange (3. e4xd5 ...)  pour sécuriser ma partie et éviter les surprises... Après quelques coups, j'ai réussi à avoir un petit avantage d'espace, et le noir doit faire attention à ses pièces... Au 27ième, la position était toujours égale mais les pièces blanches sont plus actives que les noires... Il ne reste que quelques minutes sur la pendule (avant d'arriver au quarantième coup)... Le noir a proposé la nulle mais j'ai refusé et décidé de mettre les noirs sous pression en ouvrant la position le plus possible... Par suite celui qui va faire la première erreur, durant les 13 coups qui arrivent, va perdre... Et c'est le noir qui est tombé dans le piège...

En résumé, je me suis bien amusé : il y avait un certain nombre d'idées intéressantes dans cette partie et pas mal de suspense sur la fin...

 

 

Echiquier 3 : Didier USO3 1550                Frédéric 1553

0-1

Je joue avec les noirs contre Didier et nous entamons par un jeu ouvert. Un oubli me fait perdre 2 pions. Mais mon adversaire laisse trainer sa Dame, ce qui me fait gagner un cavalier et me laisse revenir. Par la suite il commet une autre erreur qui me fait gagner son Fou et la première partie.              

 

 

Echiquier 4 : Emil 1399             Selom USO3 1413

0-1

Les noirs ont su enfermer mon fou blanc et le prendre. Ensuite la tentative de  prise de sa Dame prématurément sorti n'a pas marché. Bien pire plusieurs pièces mineures ont été mobilisées et l'initiative perdue, comme la partie.

 

 

Echiquier 5 : Jacques Henri USO3 1492     Jean 1399

1-0

Ouverture Larsen avec une erreur tragique des noirs au 5°coup me bloquant et entrainant en cascade la perte de pion et de qualités (au pluriel s’il vous plait !). En désespoir de cause, l’attaque à outrance du roi blanc, quand même bien dégarni, ne sert qu’à coincer mon cavalier, les blancs n’hésitant pas à échanger les dames et sacrifier une qualité. Nous arrivons dans une finale fou contre tour et pions d’avance, intéressante mais dont l’issue était écrite .

 
Ronde 1

Vue de l'équipe 3: Ronde 1 - 04 octobre 2015

BREF COMPTE-RENDU
DE LA RENCONTRE AYANT OPPOSE LES EQUIPES DE DREUX ET D’ORLEANS
La première ronde des interclubs s’est déroulée ce dimanche 4 octobre 2015 dans les locaux de l’U.S.O. échecs, à la maison des sports située au numéro 5
de la rue Pasteur.

  • Au cinquième échiquier, la partie Olivier Morand - Vincent Desplanques débute par une ouverture française. Après le dixième coup des noirs, Olivier se retrouve avec une pièce de moins mais, nullement découragé, se lance à l’assaut du roi noir avec l’aide conjointe de la dame, du fou de case blanche et des tours. Mais Vincent parvient à échanger les fous, l’une des tours et conclut par une attaque de mat sur la première rangée. Belle résistance de la part d’Olivier qui jouait contre un adversaire expérimenté.

  • Au quatrième échiquier, Loïc Rousseau, capitaine de l’équipe de Dreux rencontre votre serviteur. Un début du pion dame avec au quatrième coup, un Fd2 plutôt tranquille qui me fait penser que mon jeune adversaire a décidé de ne pas me bousculer, ce qui est tout à son honneur (Qui a dit que les personnes âgées n’étaient plus respectées !). Après le onzième coup des blancs, il est temps d’animer la partie et de prendre quelques risques. Après réflexion, je me décide pour l’avancée du pion en c5 pouvant aboutir à l’échange de plusieurs pions et pièces. Loïc choisit le retrait du cavalier qui lui coûte un pion. Au vingtième coup blanc, l’avancée du pion en b4 permet un sacrifice de qualité et le gain d’une pièce au vingt-deuxième coup. Est-ce la fatigue ou un moment d’inattention? L’avancée du pion en g4 au vingt-neuvième coup se heurte à Cf3 + avec pour conséquence : soit le gain de la tour, soit la perte de la dame ou le mat en six ou sept coups.

  • Au troisième échiquier, Koffi Selom Agbokanzo rencontre Fazli Lubovci à qui il rend plus de 150 points ELO. Par le plus grand des hasards, son adversaire opte pour … la défense Philidor (Allez savoir pourquoi). Nullement impressionné, Koffi engage très vite les hostilités et, sur le huitième coup des noirs, prend l’initiative par Cxg7+ suivi de Fh6 et de l’entrée en lice de la dame. Les noirs sont déroqués, leur roi est menacé d’étouffement et le grand roque blanc est effectué au quinzième coup. Après un rapide coup d’œil sur l’échiquier, je me dis qu’on se dirige probablement vers un K.O. au troisième round. En fait, il a fallu attendre le 83ème coup et une erreur de son adversaire pour que Koffi ramène le point de la victoire. 
Très bien Koffi : tu n’as rien lâché et cela a fini par payer.
Pour finir, le conseil d’un nul à tous nos candidats-maîtres de l’U.S.O. échecs : réfléchissez à deux fois avant d’adopter la défense Philidor et méditez le judicieux conseil d’Al Horowitz, chroniqueur d’échecs du New York times et triple champion open des Etats-Unis (en version originale pour vous faire réviser votre anglais) : « In no other opening does punishment follow so quickly after a careless move as in Philidor’s defense ».


  • Au deuxième échiquier, Didier Perrucot avec les noirs est opposé à Alain Ristitch, avec là encore un écart ELO de 120 points. Voici les commentaires et l’analyse de Didier : 
« Une fois n’est pas coutume, je gagne contre un adversaire à qui je rends 120 points. Je reste toujours sur mon jeu aléatoire car sans préparation, le feeling et un peu d’expérience. Bon, la vraie différence, c’est que j’ai pris le temps de réfléchir dès le début de partie ; et puis, un peu de chance en plus, ça aide.
Profitant du manque d’offensive de mon adversaire, je lui prends un pion central au 12ème coup puis, au 28ème coup, j’enfonce le clou en lui prenant une pièce. Sauf erreur grossière, la partie m’est maintenant acquise. Il abandonne au 42ème coup. Ouf !!! A suivre… et à renouveler lors des parties suivantes ! »

Bravo Didier, tu sais ce qui te reste à faire pour les prochaines rencontres ! 


  • Au premier échiquier, la partie Antoine Tixeront-Laurent Simon débute par une sorte de défense Pirc avec, dès le sixième coup, trois pièces légères développées et le petit roque pour chacun des protagonistes. Antoine se prive de la paire de fous au quatorzième coup mais se crée un dangereux pion passé au 22ème coup (d5-d6). Prompte réplique de Laurent qui, par Cg4 au 24ème coup, menace les blancs d’un mat à l’étouffée et gagne une qualité. Un prêté pour un rendu avec l’avancée du pion blanc en d7 au 27ème coup qui oblige Laurent à céder le fou pour stopper le vaillant fantassin qui menaçait de changer de sexe au coup suivant… Il s’en suit une offensive contre le roi blanc qui trouve un refuge sûr en h2. Ne voulant pas être de reste et peut-être épuisé par ses nombreux sauts, le cavalier blanc jette son dévolu sur un carré d’herbe tendre qui prenait la forme d’un pion noir sur la case e5. Hélas, trois fois hélas, ce mets de choix était empoisonné et la réplique ne se fit pas attendre : au coup suivant (nous sommes au 37ème) la tour noire se positionne en e7, ce qui permet à Laurent de capturer l’insouciant cavalier et de prendre un avantage substantiel. Antoine est contraint à l’abandon quelques coups plus tard.
Au total, victoire de l’équipe d’Orléans sur le score de 3 à 2 mais on revient de loin !

Jacques-Henri Buchard,
Capitaine de l’équipe d’Orléans

Vue de l'Equipe 4: Orléans 4 - Nogent le Roi 2

Echiqiuer 1: Dominique 1399 Eric Hénaux 1570
0-1
Partie dynamique mais mauvaise ouverture pour les blancs avec trop de coups de pions et pas assez de pièces., ce dont les noirs profitent rapidement.
Une bonne expérience qui n’entame pas le moral de Dominique et qui conclue : un très bon moment à renouveler !




Echiquier 2: Gérard Chaix 1470 Jean 1399
0-1
Ouverture espagnole avec une erreur des noirs mal négociée par les blancs. Les blancs reculent et se focalisent sur le centre, les noirs se positionnent sur le roque adverse. Au moment où les blancs gagnent le centre, les noirs percent le roque adverse avec plusieurs pièces en embuscade, c’est le début de la fin .




Echiquier 3: Emil 1399 Patrick Mizen 1399
1-0
Avantage de développement pour les blancs qui n’arrivent pas à concrétiser leur attaque sur le roi noir resté au centre et qui doivent céder l’initiative. Les blancs résistent vaillamment sur une attaque contre leur roque et arrivent en finale avec un avantage matériel. Mais, pressé par le temps, ils ne pensent pas à simplifier la position par des échanges et doivent encore lutter longuement avant de l’emporter.
Très dure, et donc belle, victoire et très bonne expérience, Bravo.



Echiquier 4: Joseph 1390 Tristan Lucas 1280
0-1
Bonne partie des blancs qui font le plus difficile mais qui, en finale avec fou et pion d'avantage, commencent à « voir des fantômes où il n'y en a pas » (selon l’expression de notre entraineur) et finissent par perdre.
Dommage, mais il faut continuer à travailler.



Echiquier 5: Léa 1192 Luka Mercier 1267
1-0
Après une solide ouverture, les blancs trouvent tout de suite la manière de profiter de l'affaiblissement de l'aile-roi de son adversaire, 18 coups suffisent pour trouver un réseau de mat.
Bien joué, une partie qui doit lui donner la confiance nécessaire pour progresser et affronter ses prochains matchs.

Au total, l'équipe 4 remporte le match par 3-2, prochainmatch Lèves le 15 novembre!

Jean-Péniquaud
Capitaine de l'équipe 4

© 2011 U.S.O. Echecs - 5 rue Pasteur - 45000 ORLEANS
contact@us-orleans-echecs.fr

 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com