Historique

L'année de l'équipe 2

 

Orléans 2 : Nationale 3 - Groupe 10 - classement après la ronde 9

Pl. Equipe Pts j. d. p. c.
1 Fontainebleau Avon 26 9 21 40 19
2 Issy les Moulineaux III 21 9 14 36 22
3 Evry Grand Roque II 20 9 9 34 25
4 Echiquier du Gatinais 20 9 2 29 27
5 Checy 19 9 2 30 28
6 Saint Georges 19 9 -5 27 32
7 Arcueil I 18 9 9 36 27
8 Viry Chatillon 15 9 -10 24 34
9 Orleans II 13 9 -8 26 34
10 Chess XV 9 9 -34 10 44
 
 
 
 
 
 
N3 Ronde 9: Orléans II - Chécy, le dimanche 7 avril 2013 à Chécy.
 

N3 ronde 9, dimanche 7 avril 2013, Orléans II - Chécy.

Pour la dernière ronde nous jouons un derby local.
En effet,  Orléans II est en déplacement à Chécy.

Le match annoncé pour cette ultime ronde est : Orléans II - Chécy .

Les commentaires publiés entre "" sont fidèles et en accord avec leur auteur.


  • Table 7:  Alexandre avec les Blancs.
" A ce qui ressemble à une Pirc, je lance une attaque basique. Pas de réaction de mon adversaire, j'encaisse le point ! "

Résultat : 1 - 0
Score du match : 1 - 0

  • Table 2 :  Mickaël avec les Noirs.
" Pour cette dernière, j'ai joué une ouverture (vieille benoni d4 c5 d5 e5) que je ne joue plus depuis quelques années. 
Le début est équilibré.
Je n'ai pas réussi à trouver un plan correct et je restais donc passif. 
Mon adversaire en a profité pour prendre l'avantage petit à petit et finir par gagner. "

Résultat : 1 - 0
Score du match : 1 - 1

  • Table 6 :  Pierre avec les Noirs.
" J'ai raté mon ouverture (sicilienne) en pensant garder la paire de fous.
Mais finalement au prix d'un retard de développement qui s'est avéré fatal. "

Résultat : 1 - 0
Score du match : 1 - 2

  • Table 1 : Joachim avec les Blancs.
" Match contre Checy. 
J'ai joué contre Burille Mathieu armé des forces de couleur blanche sur l'échiquier. 
L'ouverture jouée a été une "Philidor dite moderne" que j'ai orienté vers une variante d'échange. Les premières pièces échangées sont les dames. Ce qui oriente la partie vers une partie nulle à croire certains principes empiriques de jeu. Cela dit cela serait un résultat intéressant contre un joueur de compétition de son niveau.
La partie continue sur un rythme très positionnel (avantage blanc selon Fritz) avec position noire très solide que je n'arrive pas à percer, de plus on est bien loin de tout sentier battu de toute étude théorique........
Mon adversaire réalise une erreur tactique qui me permet de gratter un bon pion de plus et détruire sa structure de pions sur l'aile dame au 16 eme coup. Cet avantage matériel ne me permit pas de le transformer sur un avantage positionnel concret. 
Au 25 eme coup la position du combat se décrit de la façon suivante: finale de tours (sans ouverture de colonne) avec bon cavalier contre mauvais fou). Fritz note clairement un fort avantage pour les blancs sans vraiment donner de ligne gagnante. Position que j'aimerai analyser avec un fort joueur !!!.
Au 30 eme coup mon adversaire accepta la proposition de nulle sans hésiter. "

Résultat : 1/2
Score du match : 1 - 2

  • Table 4 :  Jean-Louis avec les Noirs.
Résultat : 1 - 0
Score du match : 1 - 3

  • Table 5 :  Antoine avec les Blancs.
Résultat : 0 - 1
Score du match : 1 - 4

  • Table 8 :   Léonore avec les Noirs.
Résultat : 1 - 0
Score du match : 1 - 5

  • Table 3 :   Philippe avec les Blancs.
" Pour cette dernière partie, j'ai opté pour une ouverture solide, la Réti.
C'est une partie assez calme de bout en bout. Il fallait être vigilant pour éviter la gaffe habituelle.
C'est une partie qui s'est jouée dans l'endurance, personne n'arrivant à entrer dans la forteresse de l'autre.
La nulle fut conclue fort logiquement après 5h30 de jeu. "

Résultat : 1/2
Score du match : 1 - 5


Nous perdons encore ce dernier match, la descente en N4 est validée.

Pour suivre l'ensemble des résultats, cliquez sur le lien suivant : N3 groupe X.



Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont participé à cette aventure de la saison 2012-2013 pour leur fair play et la passion du jeu. Nous avons passé d'agréables moments.
Philippe
         
N3, Ronde 8: Evry Grand Roque II - Orléans II, le samedi 6 avril 2013 au club USO Echecs.
 

N3 ronde 8, samedi 6 avril 2013, Evry Grand Roque II - Orléans II.

Pour ce dernier weekend d'interclubs, le club USO Echecs recevait les équipes de Limeil-Brevannes pour la N2 et l'équipe d'Evry grand roque II pour la N3.

Le match annoncé pour la N3 était Evry Grand Roque II - Orléans II .

A 14h15, lancement de cette rencontre par Philippe.


  • Table 1: Philippe avec les Noirs.
Philippe dans une stratégie d'équipe s'était positionné au 1° échiquier pour affronter le maître FIDE. 
Philippe lui rendait 530 points élo !
Ainsi les forts joueurs de la N3, décalés d'un échiquier, pouvaient avoir des matchs plus équilibrés et ainsi obtenir un résultat positif.
"Pour cette partie j'ai voulu innover en jouant la défense russe. Mais ne la connaissant pas suffisamment et de plus en fort tacticien le maître FIDE a gagné une pièce "nette" sans compensation au bout de 10 coups.
J'ai préféré abandonner."

Résultat: 1 - 0
Score du match: 1 - 0

  • Table 8: Evelyne avec les blancs.
Sur une défense sicilienne bien commencée, Evelyne décide de faire des échanges qui lui font perdre un pion et l'initiative.
Un cadeau plus tard, elle perd un deuxième pion et se fait mater quelques coups après. 

Résultat: 0 - 1
Score du match: 2 - 0

  • Table 2: Jean-Louis avec les blancs.
C'est une jolie partie jouée sur le thème de l'ouverture du pion Dame.
Les Noirs jouaient sur l'aile Roi tandis que les Blancs s'occupaient de l'aile Dame.
Toutes les pièces noires étaient actives avec une paire de Cavaliers noirs supérieure à la paire de Fous blancs car la position était fermée et les Blancs manquaient d'espace.
Les Cavaliers noirs ont été les catalyseurs de l'attaque gagnante des Noirs sur le Roi blanc.

Résultat: 0 - 1
Score du match: 3 - 0

  • Table 6: Pierre avec les blancs.
Sur une défense sicilienne, variante gambit Morra, Pierre négocie bien son ouverture.
Dans une série d'échanges, il perd un pion.
Rien n'est encore fait, la partie est encore égale.
Sur une imprécision de son adversaire Pierre regagne son pion de retard mais le reperd aussitôt.
Une gourmandise plus loin, il perd la Tour et la partie.

Résultat: 0 - 1
Score du match: 4 - 0

  • Table 7: Alexandre avec les noirs.
Sur une défense française, variante d'échange, la position a été égale longtemps jusqu'à ce que son adversaire décide d'ouvrir les lignes sur le Roi blanc.
Alex met en place des combinaisons tactiques lui permettant de gagner 4 pions nets et la partie.

Résultat: 0 - 1
Score du match: 4 - 1

  • Table 3: Joachim avec les noirs.
" Match contre Evry. J'ai joué avec les noirs. 
Nous rentrons dans un système Pirc. 
Mon adversaire s'orienta vers un système que je citerai de "hybride/flexible " afin je pense de sortir de toutes grandes lignes théoriques. 
Je pense que les diverses idées du début de partie tente à marier les possibilités d'attaque à la baïonnette et solidité centrale de variante classique je pense. Cela dit la préparation de l'attaque sur le flanchetto noire semble bien en retard. 
Position égale sur l'échiquier vers le 10 eme coup.
Le moment critique au 13eme coup aurait dû me mener à une position avec fort avantage noir (selon Fritz) mais ma combinaison ne me mena que sur un chemin de position égale au 16/17 eme coup. 
Les erreurs positionnelles de mon adversaire au 20/25 eme coup me permetta de mener une belle attaque sur le petit roque. 
Au 37 eme je rentre dans une finale avec un bon pion passé. Le fameux pion qui au bord de la promotion força l'abandon des blancs. "

Résultat: 0 - 1
Score du match: 4 - 2

  • Table 5: Antoine avec les noirs.
A la sortie de l'ouverture Est-Indienne très bien jouée par Antoine, la position est sensiblement égale avec un avantage d'espace du côté des Blancs et la paire de Fous du côté des Noirs.
Après l'échange des Dames la position s'est encore plus égalisée.
A ce moment là, il est allé voir Philippe, le capitaine, pour savoir s'il devait accepter la nulle si son adversaire la lui proposait. A ce moment là nous étions 4 à 0, donc s'il acceptait, le match était perdu. Je lui ai conseillé de continuer à jouer, on ne sait jamais.
Dans la finale, Antoine a réussi à obtenir une initiative gagnante en arrivant à avancer un pion jusqu'au bord de la promotion. Mais il n'a pas trouver la suite gagnante.
Pendant ce temps, son jeune adversaire s'accrochait et tentait lui aussi une promotion Dame qu'il a réussi.
La finale est très nettement à l'avantage des Blancs et sur un échec Antoine perd une Tour et la partie.
Partie très intéressante avec de nombreux rebondissements.

Résultat: 1 - 0
Score du match: 5 - 2

  • Table 4: Mickaël avec les blancs.
Mickaël a joué la variante fermée de la défense sicilienne.
A la sortie de l'ouverture, son adversaire a placé deux Cavaliers sur des avants postes assez fragiles car sur une combinaison tactique, Mickaël en récupère un.
Une série d'échanges s'ensuivent et le 0-0 des Blancs a disparu, les pions f, g, h ont disparu.
Son adversaire contre-attaque en lançant ses pions du 0-0 à l'assaut du Roi blanc.
Mais la défense de Mickaël est solide.
Etant les derniers à terminer et sachant le résultat du match, son adversaire lui propose la partie nulle, qu'il accepte. 

Résultat: 1/2
Score du match: 5 - 2


Nous perdons ce match important pour le maintien en N3.

Demain est un autre jour et peut-être qu'à Chécy ....



Pour suivre l'ensemble des résultats, cliquez sur le lien suivant : N3 groupe X.

Merci à toute et à tous pour votre participation.

A bientôt.
Philippe
         

N3 ronde 7, dimanche 10 février 2013, Orléans II - Saint Georges sur Baulche.

Ce dimanche 10 février, le club USO Echecs était un lieu de rassemblement pour les matchs par équipe.
En effet, nous accueillions les matchs suivants:
Orléans I - Créteil
Orléans II - Saint Georges sur Baulche
Orléans IV - Montoire Lpep
Orléans VI - Saint Cyr en Val IV .

Serge s'était proposé pour être l'arbitre de ces rencontres.

L'équipe de Saint Georges était présente mais il leur manquait le 1° échiquier.
Celui-ci arrivera 45 minutes plus tard.
Saint Georges était venu en force avec deux joueurs classés à plus de 2200 au premier et deuxième échiquier !
Sinon le match était équilibré aux autres échiquiers et nous avions toutes nos chances.

A 14h15, le match est lancé par Philippe, arbitre assistant auprès de serge.
Le commentaire des joueurs entre "" est en accord et fidèle à l'auteur.

  • Table 8 :   Evelyne avec les Noirs.
C'est un début de partie très tactique. 
En effet, dès les premiers coups evelyne tente le sacrifice Fxf2+, c'est un très bon coup !.
Quelques échanges tactiques malheureux et évelyne perd une pièce.
Evelyne s'accroche, et réussit à récupérer sa pièce. Bravo !
En finale, elle réussit à placer une jolie "moulinette" gagnante.

Résultat : 0 - 1
Score du match : 1 - 0

  • Table 7 : Maxime avec les Blancs.
Maxime a très bien joué son ouverture et obtient une initiative gagnante ....jusqu'au cadeau ! 
Le cadeau consiste à ne pas voir un clouage lui faisant perdre la qualité.
Rien n'est encore fait, maxime s'accroche, la finale qui s'ensuit, pour les Noirs (T + C + 2 pions doublés centraux + 2 pions à l'aile Dame) face à (2 F + 3 pions sur l'aile Dame), est loin d'être gagnée pour son adversaire.
Mais son adversaire joue bien la finale et obtient une initiative gagnante.

Résultat : 0 - 1
Score du match : 1 - 1

  • Table 6 : Jean-François avec les Noirs.
" Jean-François avec les noirs affrontait un adversaire de classement équivalent.
Face à une ouverture inhabituelle pour lui (1.f4), il put occuper et dominer le centre.
Une poussée sur ce même centre lui permit de gagner un pion net, puis de pénétrer avec sa tour sur la 3ième rangée.
En plus d'une forte initiative noire, un second front permit de coincer la dame adverse sans case de retraite. Le gain fut obtenu au 30ième coup suite à l'abandon blanc face à un mat imparable. "

Résultat : 0 - 1
Score du match : 2 - 1

  • Table 5 : Antoine avec les Blancs.
Antoine a très bien joué son ouverture. 
Après l'échange des Dames, l'avantage passe au camp adverse.
Antoine est préoccupé par l'aile Dame adverse tandis que son adversaire a pour objectif le Roi blanc.
Toutes les pièces noires, aidé par un Roi noir très actif, entrent dans le camp des Blancs.
Le Roi blanc est soumis à une forte pression due à des échecs répétitifs et il est obligé de retourner à la bande. Une Tour noire se positionne sur la 2° rangée et le ballet des Fous noirs conclut la partie.

Résultat : 0 - 1
Score du match : 2 - 2


  • Table 4 :  Pierre avec les Noirs.
Table 4 avec les noirs, je joue une sicilienne où mon adversaire sort assez vite des sentiers battus avec une attaque à base de 0-0, Fg2 et h3 puis g4.
Je résiste bien et même mieux car je finis par gagner la qualité.
Mais il a du contre- jeu avec un duo de pions centraux passés.
Je rate l'occasion de rendre la qualité, ce qui me permettait de prendre un de ces pions.
La finale aurait été favorable pour moi (confirmé par mon adversaire) et au pire la nulle dans la poche.
Mais je n'ai pas rendu cette qualité, trop optimiste sur la puissance de mes 2 tours et minimisant le danger des 2 pions passés liés, dont je n'ai finalement pas pu enrayer la progression. Bien déçu de cette défaite !! "

Résultat : 1 - 0
Score du match : 2 - 3



  • Table 2 : Jean-Louis avec les Noirs.
" Jean-Louis affrontait avec les noirs l'autre « gros calibre» de St George, classé 2205.
Après un début de partie originale avec une ouverture particulièrement rare, on accoste sur des terres inconnues dès le 5ème coup. 
Les blancs avaient obtenu tout pour gagner rapidement, avance de développement, menaces tactiques, pion faible chez les noirs. 
Mais après un milieu de partie trop tranquille, les noirs parvenaient à terminer leur développement et à échanger des pièces en confortant leur position qui finit par devenir égale. 
Une longue finale (30 coups) s'engagera avec une T , 2 pièces mineures et 6 pions de chaque coté mais la technique des blancs s'imposera logiquement. "

Résultat : 1 - 0
Score du match : 2 - 4

  • Table 3 :  Philippe avec les Blancs.
" Après une bonne ouverture du gambit Dame bien jouée, les Blancs empêchaient les Noirs de se libérer par la poussée c5. En effet, ils avaient posté un Cavalier et deux Tours doublées sur la colonne c. 
La position était égale après l'échange des Dames, si ce n'est ce léger avantage positionnel.
Alors, les Noirs prirent la résolution de passer par les colonnes a et b en poussant leurs pions.
Les Blancs ont anticipé cette initiative et tous les pions a et b se sont échangés. Mais j'ai cru perdre mon Cavalier car il n'avait aucune case où se poser sans être pris par les Noirs. Il y avait pourtant une solution de sauvetage du Cavalier que je n'ai pas vu. J'ai donc décidé de le donner en échange d'un pion.
La finale fut difficile à jouer et les Noirs ont concrétisé fort logiquement cet avantage matériel. "

Résultat : 0 - 1
Score du match : 2 - 5

  • Table 1 :  Joachim avec les Blancs.
" Partie jouée avec les blancs. Espagnole fermée. 
Sortie des sentiers battus vers le 10 ième coup. Je pense que mon adversaire aussi suite au rythme de partie adopté à ce moment-là. 
La position résultante me permet d'avoir une meilleure structure de pions (avantage à long terme) contre un développement avancé et pression noire sur les cases de même couleur qu'il faut savoir gérer. 
Selon Fritz les blancs auraient dû prendre un bon avantage positionnel vers le 15/16 ième coup et les Noirs auraient dû prendre un avantage matériel suite à une mauvaise combinaison tactique vers le 25/26 ième coup. La réalité du combat s'est déroulée sur des positions égales (toujours selon Fritz). 
Le milieu de jeu a débouché sur une finale dame/pions contre dame/pions vers le 30 ième coup. 
Nulle signée au 63 ième coup suite à une longue et dure finale (couteau entre les dents).........
Tout ceci sans oublier que mon adversaire est arrivé une demi-heure en retard :) !! 
Cela a peut-être permit de compenser la pression du "ELO" (+348 pts) :). "

Résultat : 1/2
Score du match : 2 - 5


C'était un match à notre portée.
C'est le jeu.
Nous avons encore deux matchs le 6 et 7 avril 2013, un avec Evry grand roque II et un derby local avec Chécy.

Pour suivre l'ensemble des résultats, cliquez sur le lien suivant : N3 groupe X.

Merci à toute et à tous pour votre participation.

A bientôt.




Philippe
         

N3 ronde 6, dimanche 27 janvier 2013, Orléans 2 - Issy les Moulineaux 3, à Issy les Moulineaux.

Issy, le berceau de l'aviation.
 
Issy-les-Moulineaux  est une commune française, dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, au sud-ouest de la capitale, aux portes de Paris et en bordure de la Seine. Les habitants sont appelés les Isséens et les Isséennes.

À l'origine, Issy-les-Moulineaux s'appelait simplement Issy
C'est en 1893 qu'Issy prend officiellement le nom d' Issy-les-Moulineaux . Les Moulineaux était le nom d'un petit hameau sur le territoire de la commune, appelé ainsi à cause des moulins qui s'y trouvaient.

Issy est aussi le berceau de l'aviation.
En effet, les débuts de l'aviation ont permis à la ville d'Issy-les- Moulineaux d'écrire une des pages les plus glorieuses de son histoire : le premier kilomètre aérien en circuit fermé, réalisé le 13 janvier 1908 par Henry Farman, exploit qui a valu à la ville le titre de "Berceau de l'aviation". 
L'année 1908 marque les véritables débuts de l'aviation, avec de nombreuses victoires pour les plus lourds que l'air qui conduiront à la traversée de la Manche par Louis Blériot l'année suivante.
 
Après cet instant de culture, passons au résumé de cette rencontre.

Ce dimanche 27 janvier 2013, Orléans II était en déplacement à Issy-les-Moulineaux. 
Le match annoncé était Orléans II - Issy-les-Moulineaux III , donc nous avions les Blancs aux échiquiers impairs.

La distance étant de 126 kms, le rendez-vous était fixé à 12h15. 
A 12h15 et après le quart d'heure orléanais nous prîmes la route.
Nous n'étions que sept car nos féminines étaient indisponibles ce dimanche.
Jean-Louis et Philippe étaient les pilotes.

Heureusement que le GPS a été inventé car pour se rendre en région parisienne la chose n'est pas facile.
Après mille détours, nous sommes arrivés aux alentours de 13h50 à la MJC Icare d'Issy les Moulineaux.

Le parking, aux abords, étant impossible nous avons pris la solution chère mais pratique du parking souterrain. La voiture garée, nous nous sommes dirigés vers la MJC Icare. Cette MJC est une solution très pratique pour les rencontres d'échecs par équipes. Nous n'étions pas le seul match à y être organisé.

Accueil chaleureux, sobre, pour le café il fallait le prendre au distributeur de boissons du rez-de-chaussée.
Notre salle de jeu était à l'étage.

Le match s'annonçait difficile car nous étions dominés au classement élo sur tous les échiquiers. Issy-les-Moulineaux alignait six joueurs à plus de 2000 points élo.
Une attention était apportée à l'écriture de nos parties car une fiche cartonnée nous était fournie pour mettre dessous la feuille de partie.

A 14h15, le match était lancé.
 
Les commentaires "" sont fidèles et publiés en accord avec l'auteur.

Table 6 :  Antoine est le premier à terminer. Peut-être a t'il ressenti une fatigue suite à sa performance dans la Coupe de France la veille.
" Antoine joue une défense Est-Indienne variante Panno. Il s'affaiblit en jouant un mauvais coup, b6. 
Son adversaire exploite les faiblesses. Antoine est contraint de donner le Fou de cases blanches contre un Cavalier. Son adversaire obtient trop de jeu, obligeant Antoine à abandonner.
Antoine est tombé dans le panneau ! "

Résultat: 0 - 1
Score : 0 - 1 

Table 1 :     Quelle  pression !!

Pression !! C'était ma première à l'échiquier n°1. 
Humeur du jour :
embêter (pour être poli) au maximum mon adversaire. Je choisis donc une ouverture maison que j'ai appelé les doubles fianchettos laissant le centre à l'adversaire.
Cette ouverture est évidemment pas à recommander mais elle a le mérite d'être en avance à la pendule (plus d'une 1/2h).
Mon adversaire ne trouva pas la solution (et je voyais que çà l'agaçais !) et se mis rapidement en zeitnot.
Grâce à cette crise de temps, je gagnais deux pions puis la partie après avoir résisté à une dernière attaque de mon adversaire.

Première réussie donc ! Dommage que l'on avais pas de féminines, on aurait pu les accrocher, les coéquipiers réalisant aussi de belles perf. 
Bravo à tous. "

Résultat: 1 - 0
Score : 1 - 1

Table 5 :     Alexandre avec les Blancs.

Ayant les blancs je joue 1.d4 Cf6 2.Cc3 sauf que je voulais jouer 2.c4. Ceci dit mon adversaire a bien défendu et a su attendre ma gaffe récurrente en inter-cercles ! 0-1 "

Résultat : 0 - 1
Score : 1 - 2

Table 2 :  Joachim avec les Noirs.

" La partie : est-indienne variante Taimanov que je n'ai pas bien compris la logique - Théorie à travailler hors partie :) - et qui se termina rapidement par un beau diagramme de mon adversaire. "

Résultat : 0 - 1
Score : 1 - 3

Table 8 : 
Notre féminine étant absente, nous enregistrons un score de -1.

Résultat : (-1) - 1
Score : 0 - 4

Table 3 : Jean-Louis avec les Blancs.

" Au 3ème échiquier, Jean-louis se voyait opposer un 2101 avec les blancs.
Après un début solide   qui fit réfléchir le parisien, peu familier d'une variante où les blancs délaissent l'habituel grand   roque, la partie s'équilibra rapidement.
Avec la pression du temps,les noirs échangent les dames   pour reporter leurs espoirs vers la finale, refusant la nullité puisque le sort du match restait   encore incertain.
Les noirs transposent dans une finale F+7 pions contre C+7 pions pour les   noirs.
Les blancs utilisent un roi mieux placé et refusent la nullité proposée par leur adversaire.

Après plusieurs coups très précis, la messe est dite. "


Résultat : 1 - 0
Score : 1 - 4

Table 7 :
Maxime, pour sa première participation en équipe N3, réalise une très bonne performance en gagnant sa partie.

Résultat : 1 - 0
Score : 2 - 4

Table 4 :   Philippe, avec les Noirs, est opposé au plus fort élo de l'équipe.

" L'ouverture est une nimzo-indienne.
C'est une partie à rebondissements de Cavalier. En effet, pour me sortir de la pression je fais une manoeuvre tactique avec un Cavalier et j'obtiens l'échange du très bon Fou de cases blanches des Blancs. 
La partie continue et quelques coups plus tard, il se présente à nouveau une position pour une manoeuvre tactique de Cavalier, celle-ci fait perdre une pièce à Philippe car cette manoeuvre était fausse. Mon adversaire a joué les bons coups pour la réfuter. J'ai perdu un Cavalier en échange d'un pion. Mais, le Cavalier de mon adversaire s'est trop avancé dans mon camp et par une poussée de pion noir le Cavalier s'est retrouvé emprisonné.
Le zeïtnot réciproque aidant, je lui propose de partager le point ce qu'il accepte après consultation de la feuille de match car nous étions la dernière partie. "

Résultat : 1/2
Score : 2 - 4


Le capitaine félicite toute l'équipe pour sa prestation, car nous avons 3 gains et une nulle de qualité.
Il était dommage que nous n'avions pas notre féminine car nous aurions pu réaliser la performance de faire match nul.


Pour voir l'ensemble des résultats cliquez sur le lien N3 groupe X.


Notre aventure continue le dimanche 10 février où nous recevons Saint Georges pour la ronde 7.



         

N3 ronde 5, dimanche 13 janvier 2013, Arcueil 1 - Orléans 2, à Arcueil.

Arcueil est surtout connu par l'aqueduc qui amène à Paris les eaux de Rungis.
 
Arcueil   est une   commune française , située dans le   département   du   Val-de-Marne   et la   région Île-de-France , faisant partie de la  communauté d'agglomération du Val de Bièvre   et du syndicat   Paris Métropole . Ses habitants sont appelés les Arcueillais.

C'est une commune urbanisée à plus de 90 % et disposant en 2010 de 45 % de logements sociaux, de quelques espaces verts et entièrement en cuvette. Son urbanisation date de plusieurs époques successives, ce qui se traduit par une juxtaposition de bâtiments de divers styles (brique, maison de maître, immeuble en béton), de bâti neuf et ancien, de friches industrielles et de bâtiments à l'abandon.

Arcueil est surtout connu par l'aqueduc qui amène à Paris les eaux de Rungis. Son nom d'Arculi atteste l'origine romaine de ce grand travail.

Il fut reconstruit par Jacques Desbrosses, de 1613 à 1624. Il n'a pas moins de quatre cents mètres de long et vingt quatre mètres d'élévation au maximum. La Bièvre coule sous deux des arcades et arrosait un parc remarquable par la hauteur des arbres et leur luxuriante végétation.

Les aqueducs d'Arcueil et de Cachan sont un ensemble d'aqueducs à la limite d'Arcueil et de Cachan dans le Val-de-Marne qui traverse, à l'endroit d'un éperon, la vallée de la Bièvre. Ces aqueducs transportent les eaux de trois rivières : la Vanne, le Loing et le Lunain, rivières bourguignonnes qui parcourent plus de 100 km avant d'arriver à Paris. C'est ainsi que se superposent pas moins de trois ponts-aqueducs dont deux fonctionnent toujours et amènent à la capitale 145 000 m3 d'eau par jour.

 
N3 Ronde 5, Arcueil 1 - Orléans 2 à l'école Jean Macé.
 
Après la minute de culture, passons au récit de ce match.
Ce dimanche 13 janvier Orléans 2 était en déplacement à Arcueil. 
La distance étant de 122 kms, le rendez-vous a été fixé à 12h15 au club. A l'heure dite, après le quart d'heure orléanais, nous avons pris la route.

Le rendez-vous était à l'école élémentaire publique Jean Macé d'Arcueil.
Nous étions en avance à l'entrée d'Arcueil. Le stationnement et une petite marche pour découvrir le quartier, nous étions à l'heure dite.

Un accueil chaleureux, avec du café, des gâteaux "petits bruns", des pistaches et quelques friandises.

L'équipe d'Arcueil n'ayant pas d'arbitre, je me suis proposé pour cette rencontre.
Après les recommandations d'usage, j'ai donné le coup d'envoi de ce match :
Arcueil 1 - Orléans 2 .
(les commentaires "" publiés sont fidèles à l'auteur).

  • Lucky Luke Antoine.
Antoine est le premier à terminer. Sur une sicilienne fermée, ils décident de jouer la partie avec les roques opposés. Les pions, de part et d'autre, se lancent à l'assaut du roque adverse. 
Dans cette variante, l'adversaire d'Antoine, ayant les Blancs, oublie de jouer Rb1. Ce désagrément permet à Antoine de gagner deux pions.
Il force les échanges et dans la finale il réussit à récupérer un troisième pion. Son adversaire abandonne.
Score du match : 0 - 1

  • Philippe assure le partage du point.  
Sur une ouverture assez calme, de nombreux échanges s'ensuivirent et personne ne voulant prendre de risque, le partage du point fut conclu.
Score du match : 0 - 1

  • Mickaël :
" Ma partie était une sicilienne svechnikov où j'avais les noirs. La fin de l'ouverture ne m'était pas favorable. Je n'ai jamais plus rétablir l'équilibre et perdit sur une imprécision. "
Score du match : 1 - 1

  • Pierre :
Ouverture scandinave 1)e4-d5 2)exd Dxd

Au sortir de l'ouverture et les noirs n'ayant pas roqué, je sacrifie un cavalier en f7 suivi de Dxe6 +...

2 pions pour la pièce et roi noir en promenade ....

Mais j'ai oublié un coup de pion des noirs en défense, j'ai une forte attaque mais mon adversaire trouve tous les bons coups...

Finalement, finale avec un seul pion de plus et un cavalier en moins .....= 0-1

C'était un sacrifice trop optimiste, à jouer plutôt en rapide !! "

Score du match : 2 - 1

  • Magali :
Après le grand roque, la dame adverse était une cible. 
Ainsi, je menace  avec 2 cavaliers de la gagner. Mon adversaire fait une enfilade avec  son fou sur mon cavalier qui menace la dame. 
L'attaque tombe à l'eau et  je me retrouve en défense (car les échanges ne me sont pas favorables). 
J'arrive à créer 1 pion passé lié. 
On entre en finale dans laquelle je cherche à garder ces 2 pions de plus. 
Refusant l'échange de tours, mon adversaire finit par placer sa tour sur une fourchette possible. "
Score du match : 2 - 2

  • Jean-Louis :
Au premier échiquier Jean-Louis jouait un 2100 avec les noirs.
Son adversaire  semblait d'humeur agressive puisqu'il choisissait, contre une défense semi-fermée,une variante  avec Dg4. 
Au 10ème coup il se défit d'un pion,abandonnant la théorie.
La bonne défense des  noirs forçait l'échange des dames,mettant en évidence la faiblesse des pions blancs à l'aile  Dame.
Les blancs durent sacrifier une pièce contre 2 pions mais la supériorité noire s'imposait  sans problème en finale jusqu'au moment fatal où, avec T,F,C et 2 pions contre T,F et 3 pions,  les noirs   firent don d'une tour nette... "

Jean-Louis a été remarquable dans son effort. 
Bravo, Jean-Louis !
Tu as gagné cette partie moralement, toute l'équipe en est convaincue.
Score du match : 3 - 2

  • Joachim:
" Partie Jouée avec les blancs.
Sicilienne Najdorf. Avantage positionnel blanc jusqu'au 30 ème coup (confirmé par Fritz 10) qui n'a pas été concrétisé. Grosse faute d'appréciation (en crise de temps) a conduit à une finale mauvais fou/bon cavalier sans espoir pour les blancs. Abandon au 45 ème. "
Score du match : 4 - 2

  • Alexandre termine ce match après 4 h de jeu. 
" Partie égale pendant une trentaine de coups et jusqu'au don d'un pion qui ne laisse aucun espoir aux noirs. "
Score du match : 5 - 2


Nous perdons ce match de justesse car nous avions bien cru à un moment que nous allions réaliser l'exploit.

Pour connaître l'ensemble des résultats du groupe X de N3, suivez le lien :  N3 groupe X.

Toute l'équipe s'est bien défendue et je citerai plus particulièrement Jean-Louis qui a été remarquable dans son effort. 
Bravo, Jean-Louis !
Tu as gagné cette partie moralement, toute l'équipe en est convaincue.

Merci à toute et tous de votre participation.
La suite de notre aventure continue le 27 janvier. 

Nous serons en déplacement à Issy-les-Moulineaux.
Philippe
         

N3 ronde 4, dimanche 9 décembre 2012, Fontainebleau Avon - Orléans 2, au club.



Ce dimanche 9 décembre, le club USO Echecs accueillait de nombreux matchs par équipe :
Clichy 3 - Orléans 1,
Fontainebleau Avon - Orléans 2,
Orléans 3 - Châteaudun Alchess
et Orléans 6 - EBS Gien 3. 

Cela fait pas moins de 56 personnes au minimum. 
L'organisation de ces matchs demande des effectifs, de l'énergie, du matériel et de la bonne volonté !
Merci à toutes et tous pour votre participation !

Voyons maintenant le déroulement du match de N3. Un match difficile car nous accueillions le leader du groupe. 
Le match annoncé est Fontainebleau Avon - Orléans 2 .


  • table 3 : Une ouverture anglaise bien négociée de part et d'autre.
Mickaël arrive dans un milieu de jeu à son avantage, notamment le contrôle des cases noires.
Sur une imprécision de son adversaire, son fou en g7 cloue la Te3 en vis-à-vis avec le Roi blanc.
Malgré le gain de la qualité, rien n'est encore fait.
Mickaël associe la Dame et une Tour sur la colonne ouverte f et rentre dans le camp adverse où se trouve un Roi blanc désemparé.
Des échecs, sur ce Roi blanc centralisé, donnent à Mickaël l'occasion de gagner la Dame adverse mais son opposant du jour abandonne.
Bravo, Mickaël, tu as réalisé la performance du jour !
Score : 0 - 1

  • table 4 : Sur une ouverture de "l'Ouest" assez bien commencée, Alex se fait déstabiliser dans le contrôle du centre.
La conséquence est la désorganisation des pièces.
Une prise en passant oubliée plus tard et les Noirs ont obtenu une forte initiative. 
La pression est si forte sur le 0-0 blanc d'Alex que son adversaire place une jolie combinaison tactique avec un pseudo sacrifice de Dame. Si Alex est gourmand, une bonne fourchette de Cavalier noir arrivait juste après. 
La position blanche est difficile à défendre avec une pièce en moins.
Score : 1 - 1

  • table 2 : Sur une ouverture de "l'Ouest", Jean-Louis arrive à obtenir une très bonne position.
Il est tellement bien qu'il contrôle la colonne d avec ses Tours doublées et joue même sur l'appétit de son adversaire féminin en lui offrant une Tour empoisonnée. La prise de celle-ci faisait perdre la Dame.
Des échanges s'ensuivent et la position s'égalise, mais l'avantage est quand même du côté des Noirs car le Roi blanc de Jean-Louis est au courant d'air.
Dans la finale qui s'ensuit Jean-Louis a la qualité (2 Tours) face à (C+T) mais avec 2 pions en moins.
Son Roi se retrouve coincé sur la 1° rangée par la Tour adverse contrôlant la 2° rangée.
Son opposante en profite pour se créer un pion passé sur l'aile Dame, obligeant Jean-Louis à dévier ses Tours tandis que le Cavalier adverse s'approche dangereusement du Roi.
Sur une imprécision, Jean-Louis est obligée d'abandonner car il a le choix, avec au menu soit le mat des Arabes ou la fourchette avec perte d'une Tour. 
Score : 2 - 1

  • Table 5 : Sur une ouverture anglaise de nombreux échanges s'ensuivent jusqu'à l'échange des Dames.  
"La conséquence est que mon Roi est déroqué. Comme nous étions dans une finale et dans une position relativement sécurisée, cela avait moins d'importance.
Pour prendre l'initiative, j'ai essayé de lancer une attaque sur le Roi blanc en faisant participer mon Roi noir à l'assaut. Je pense que c'est la bonne décision, mais j'ai gaffé sur le choix des bons coups pour terminer cette action.
Quelques combinaisons tactiques plus tard, je me retrouve avec une pièce en moins et mon opposant à un pion isolé sur l'aile Dame qu'il fait avancer sans difficulté. Je préfère abandonner."
Score : 3 - 1

  • Table 8 : Pour avoir une partie animée, Magali décide de faire le 0-0-0 sur le 0-0 de son adversaire.
Après une ouverture bien commencée, Magali décide de faire le grand roque pour avoir une partie animée.
La partie est animée , mais c'est son adversaire qui arrive le premier. En effet, la position se prête mieux au jeu des Noirs qu'à celui des Blancs.
Le 0-0-0 de Magali est sous la pression des pièces lourdes, d'un Fou et d'un duo de pions liés adverses.
Les colonnes s'ouvrent et les pions du grand roque disparaissent. La Dame noire entre dans le camp des Blancs en donnant un échec fatal.
Cela se comprend.
En effet, ils ont  joué à tempo car ils étaient tous les deux en zeinot ( avec -1mn chacun!). Bourde en zeinot (d'ailleurs abandon pour perte au temps), et non pas pour une partie mal négociée. D'ailleurs, son adversaire l'a reconnu que Magali jouait bien et qu'il a été surpris de son niveau de jeu, ce que son classement élo ne laissait pas supposer. Bravo Magali ! 
Score : 4 - 1

  • Table 6 :  Antoine a eu affaire à un gambit difficile à négocier, surtout si on ne connaît pas son plan de jeu.
Antoine a pris la décision hasardeuse de faire le 0-0-0 sur une colonne ouverte. 
Dans ce genre de position, c'est à celui qui arrive le premier à lancer ses pions sur le roque adverse qui l'emporte.
Malheureusement, son opposant se crée un duo de pions liés, un véritable rouleau compresseur.
Ce duo, aidé par les pièces lourdes et par le tandem des Cavaliers noirs, avance inexorablement. Antoine perd une pièce et la partie.
Score : 5 - 1

  • Table 1 : Joachim rencontrait un très fort joueur classé à 2266. Joachim a de l'expérience, tout est possible.
La partie s'annonce bien car Joachim joue son ouverture favorite. A la sortie de l'ouverture la position est équilibrée, la seule faiblesse dans son jeu c'est le Fou noir de cases blanches qui n'a pas d'activité. 
Son adversaire qui n'est visiblement pas venu pour un match nul, lance le pion h à l'assaut du 0-0 de Joach.
L'effet de surprise a du le perturber car son 0-0 est désorganisé, les cases blanches sont faibles. 
Un Fou blanc incisif donne l'échec et le Roi de Joach se retrouve à la bande et de plus en coinçant une Tour dans un coin. 
La pression s'accentue, Joachim échange bien des pièces pour apaiser la situation, mais son adversaire trouve des ressources tactiques très fines comme par exemple les thèmes du clouage et de la fourchette fatale.
Score : 6-1

  • Table 7 : Pierre, notre Capitaine, pour se réchauffer joue une ouverture dont l'île est célèbre pour son volcan.
C'est une ouverture où la moindre perte de temps dans les tempos ou tempi  peut être fatal, alors on dit tant pis.
Pierre la joue bien car il ne perd pas l'initiative et trouve du contre-jeu intéressant sur le 0-0-0 adverse.
Mais son opposant en trouve aussi car le mat du couloir rôde.
Sur une combinaison tactique imprécise, Pierre perd la qualité mais, en échange, il a un pion passé très proche de la promotion. Le contre-jeu est intéressant car ils acceptent de répéter la position par trois fois une deuxième fois. Le partage du point est conclu.
Score final : 6 - 1


Pour lire l'ensemble des résultats, suivez le lien suivant :

Merci à toute et tous pour votre participation !

Rendez-vous au dimanche 13 janvier 2013, nous serons en déplacement à Arcueil.



Philippe
         

N3 ronde 3, dimanche 18 novembre 2012, Orléans 2 - Viry Châtillon, à Viry-Châtillon.

Quelques photos de l'environnement de Viry-Châtillon.
 
Viry-Châtillon  est une  commune française  située à vingt et un kilomètres au sud-est de  Paris  dans le  département  de l’ Essonne  et la région Ile de France . Elle est le  chef-lieu  du  canton de Viry-Châtillon  et le siège de la communauté   d'agglomération "Les Lacs de l'Essonne".
Ses  habitants  sont appelés les  Castelvirois.
 
N3 ronde 3 : Orléans 2 - Viry Châtillon.
 
Ce dimanche 18 novembre, Orléans 2 se déplaçait à Viry-Châtillon. 

Quelques minutes avant de partir je reçois un appel téléphonique du président du club de Viry-Châtillon me disant qu'ils avaient un forfait au 8° échiquier. J'ai pensé que c'était leur féminine, mais non, elle jouait au 7° échiquier. Evelyne, notre féminine, est quand même venue car elle était aussi pilote pour une moitié de l'équipe. Bravo pour le dévouement d'Evelyne !

Le voyage se passe sous la pluie et nous arrivons dans les temps pour commencer ce match.

Un accueil chaleureux du club de Viry qui nous a préparé un bon café pour des parties de qualité. 


Pour ce match annoncé, Orléans 2 - Viry-Châtillon , nous avons eu le renfort de Guillaume qui est un maître FIDE. Quelle chance !
Pour tous les commentaires qui sont dans ce billet, ils sont fidèles et publiés avec l'accord du joueur.
Voici son commentaire de la partie : 
  • " C'est dans une ouverture inconnue pour moi que je débutais cette partie.
Par souci de prudence, j'échangeais rapidement plusieurs pièces. La finale en résultant me semblait assez agréable à jouer. Petit à petit, je pris l'ascendant sur mon adversaire qui sous la pression me lâcha un puis deux pions. La victoire semblait se profiler lorsque dans un excès de confiance...la boulette! Mon adversaire combinait et rentrait dans une finale avec tour et pion g5 pour lui contre tour et pions h2+g2 pour moi. Je jouais encore quelques coups et me résolvais à accepter une nulle devenue inévitable. Cela me valu les remerciements de mon adversaire!

J'ai été très content de jouer avec vous. "
Score : 0 - 0

  • Pour Pierre : " Ben ma partie = adversaire débutante .....et table mal de mer 

Ouverture bizarre, je gagne un fou contre 2 pions et mon roi a froid ......

Je ne trouve pas de gain rapide ( ouh ouh ...) mais ma position est vite écrasante ...

Sans gloire, donc, mais sans frayeur. "

Score : 1 - 0

  • Pour Philippe : " Partie assez calme et qui s'est jouée dans l'endurance.
C'est une variante d'ouverture assez tranquille où il y a eu de nombreux échanges. 
La position est vite passée au stade de la finale (C+T) de part et d'autre. Mais la position de mon adversaire avait deux pions isolés.
J'ai positionné la Tour sur la sixième rangée et le Cavalier en plein centre, il était indécrottable.
J'ai centralisé le Roi et lancé une attaque sur les pions de l'aile Roi. 
Mon adversaire a préféré abandonner en voyant qu'il allait perdre des pions.
Tout compte fait, la table s'est penchée du bon côté. "
Score : 2 - 0

  • Pour Mickaël :
" J'ai joué avec les blancs une française variante d'échange assez marrante puisque, pour changer, j'ai petit roqué alors que les noirs grand roque.
Après des échanges au centre favorables aux blancs, je me suis retrouvé avec quatre pions sur la cinquième rangée de a à d alors que les noirs visaient mon roque avec les pions f à h.
Le gagnant allait clairement être celui qui arrivera le premier sur le roi adverse.
Et c'est moi qui suis arrivé le premier ! 
En concluant la partie avec une belle combinaison en jetant mes pions sur le roque l'un après l'autre. "
Score : 3 - 0

............

Finalement les tables n'ont pas hésité à se pencher en notre faveur.
Orléans 2 s'impose sur le score de 6 à 1.

Pour l'ensemble des résultats vous pouvez suivre le lien suivant: