Historique

L'année de l'équipe 1

En Nationale 3
Aucun match
 

Nationale 3 - Groupe 9 - Classement final

Pl. Equipe Pts j. d. p. c.
1 Orleans 24 9 21 36 15
2 Evry Grand Roque 2 20 9 19 41 22
3 Ech du Gatinais - Amilly 20 9 6 28 22
4 Checy 20 9 2 30 28
5 Arpajon 19 9 5 31 26
6 Juvisy 2 19 9 4 27 23
7 Nogent-Le-Roi 17 9 -1 27 28
8 La Ferte-Bernard 15 9 -21 18 39
9 Saint Pryve-Olivet 14 9 -19 18 37
10 Yerres 12 9 -16 18 34
Ronde 1
 
Ronde 4
 
Ronde 7
Ronde 2
 
Ronde 5
 
Ronde 8
Ronde 3
 
Ronde 6
 
Ronde 9

Le 2 avril: Saint Pryvé Olivet - Orléans

Saint Pryve-Olivet 0 - 6 Orleans Valider
BERNARDIN Thierry 2017 X - X SPITZ Christophe 2152
POUZET Nolwenn 2093 0 - 1 MEUNIER-PION Jean 2142
CHIN David 1919 0 - 1 HUMEAU Mickael 1995
BOULLAY Philippe 1687 0 - 1 VAILLANT Stephane 1870
RIPPE Christian 1678 0 - 1 GUILLERM Mischa 1885
BOULLAY Jean-Noel 1622 X - X MOLHO Antoine 1851
RICHARD-FOUSSIER Benoit 1648 0 - 1 MAUREL Jean-Louis 1846
BRECHETEAU Paul 1642 0 - 1 PAREY Serge 1710

Le 2 avril: la Ferté Bernard - Orléans

Orleans 6 - 1 La Ferte-Bernard Valider
SPITZ Christophe 2152 X - X GITS Alexis 1971
f RODRIGUEZ RODRIGUEZ Antonio 2139 1 - 0 GROSHENNY Claude 1810
HUMEAU Mickael 1995 1 - 0 GUINET Kevin 1686
VAILLANT Stephane 1870 1 - 0 LE MOAL Jean 1525
GUILLERM Mischa 1885 1 - 0 CHAILLOU Vincent 1511
MOLHO Antoine 1851 1 - 0 SALLES Romain 1470
MAUREL Jean-Louis 1846 1 - 0 GUINET Stephane 1424
PAREY Serge 1710 0 - 1 GUINET Andy 1365

Le 13 mars: Orléans - Chécy

Orleans 5 - 2 Checy
SPITZ Christophe 2149 X - X COURTIAL Cyril 2260
MEUNIER-PION Jean 2066 1 - 0 BALANDIER Thierry 2072
CHANSON Romain 2030 0 - 1 ANTOINE Jean-Luc 1974
HUMEAU Mickael 1981 1 - 0 ERNST David 1904
VAILLANT Stephane 1863 1 - 0 LADUNE Christophe 1674
MOLHO Antoine 1834 1 - 0 LINARD Bruno 1571
GUILLERM Mischa 1886 1 - F PHILIPPEAU Sylvain 1552
MAUREL Jean-Louis 1844 0 - 1 DE SMET Fabrice 1399

Le 12 mars: Amilly - Orléans

Ech du Gatinais - Amilly 1 - 3 Orleans
RUBINO William 2155 X - X SPITZ Christophe 2149
NORMAND Vincent 2116 0 - 1 MEUNIER-PION Jean 2066
GOIX Theo 1926 1 - 0 CHANSON Romain 2030
DUPEUX Denis 1851 0 - 1 HUMEAU Mickael 1981
PERRIN Jean-Christophe 1935 X - X VAILLANT Stephane 1863
ROCHE Laurent 1836 X - X MOLHO Antoine 1834
DOMERGUE Gilles 1844 X - X GUILLERM Mischa 1886
VU Minh-Duc 1421 0 - 1 MAUREL Jean-Louis 1844

Le 31janvier 2016: Orléans - Yerres

Yerres 1 - 4 Orleans
LAFARGE Jean-Marc 2162 X - X SPITZ Christophe 2162
JOUET Stephane 2069 X - X MEUNIER-PION Jean 2072
BLANCHARD Jean-Claude 1994 X - X CHANSON Romain 2030
LI Victor 1870 0 - 1 HUMEAU Mickael 1951
AOUIZERATE Robert 1806 0 - 1 VAILLANT Stephane 1852
LI Zhigang 1685 0 - 1 GERMAIN Jean-Francois 1881
DAMIN Jean-Paul 1663 1 - 0 GUILLERM Mischa 1893
TETE Olga 1622 0 - 1 MAUREL Jean-Louis 1837

Le 10 janvier 2016: Orléans - Evry Grand Roque 2

Orleans 3 - 1 Evry Grand Roque 2
SPITZ Christophe 2162 0 - 1 g HAUCHARD Arnaud 2542
MEUNIER-PION Jean 2072 X - X BERNARD Jacques 2205
CHANSON Romain 2030 1 - 0 MBOTTA ELIMBI William 1973
HUMEAU Mickael 1951 X - X MOKRI Siegfried 1884
VAILLANT Stephane 1852 X - X PERRIN Marc 1971
GERMAIN Jean-Francois 1881 1 - 0 LANUSSE Matthieu 1839
MAUREL Jean-Louis 1837 X - X SALASC Yves 1849
GUILLERM Mischa 1893 1 - 0 LARUE Daniel 1484

Le 9 janvier 2016: Orléans - Nogent le Roi

Nogent-Le-Roi 3 - 5 Orleans
PICART Laurent 2103 1 - 0 SPITZ Christophe 2162
MASSOT Manuel 1887 1 - 0 CHANSON Romain 2030
HERVO Frederic 1889 0 - 1 MEUNIER-PION Jean 2072
MILET Laurent 1970 0 - 1 HUMEAU Mickael 1951
DERIAN Emmanuel 1841 1 - 0 GERMAIN Jean-Francois 1881
BINOIS Rudy 1783 0 - 1 GUILLERM Mischa 1893
HENAUX Eric 1610 0 - 1 VAILLANT Stephane 1852
MERCIER Luka 1292 0 - 1 MAUREL Jean-Louis 1837

Le 6 décembre 2015: Orléans - Juvisy2

Orleans 2 - 2 Juvisy 2
SPITZ Christophe 2154 1 - 0 LEGRAND Stephane 2085
f RODRIGUEZ RODRIGUEZ Antonio 2164 0 - 1 CHEVALLIER Alain 2008
MEUNIER-PION Jean 2040 1 - 0 GROZ Jacky 2038
CHANSON Romain 2030 X - X SPITZ Patrick 2068
HUMEAU Mickael 1958 X - X BAUMHAUER Christian 1961
VAILLANT Stephane 1849 X - X GARREC Erwann 1944
GUILLERM Mischa 1887 X - X RASINARU Alina-Laura 1925
MAUREL Jean-Louis 1852 0 - 1 GAILLET Philippe 1638

Le 4 octobre 2015: Arpajon-Orléans à Arpajon

Arpajon 4 - 2 Orleans
NGUYEN Vincent 2236 0 - 1 SPITZ Christophe 2123
NGUYEN Marc-Antoine 2117 X - X MEUNIER-PION Jean 2031
COQUELIN Philippe 1927 1 - 0 HUMEAU Mickael 1967
CASTANON Erick 1911 1 - 0 GERMAIN Jean-Francois 1901
NICOLLEAU Mathias 1895 0 - 1 GUILLERM Mischa 1891
ROUILLON Robin 1873 X - X VAILLANT Stephane 1872
BOULOS Jean 1867 1 - 0 MAUREL Jean-Louis 1862
SIMON Benoit 1865 1 - 0 MEUNIER-PION Francois 1697
 
Quelques commentaires:
  • Echiquier 1: Christophe avec les noirs était opposé à Vincent Nguyen (2236): 
"Au 8ème coup, il me semblait important de ne pas laisser faire la structure de pions blanche (c3 d4 e5 f4) car les noirs n'auraient plus de jeu, d'où 8...d5 suivi de 9...d4. Au moins il y a des cases fortes et faibles dans les 2 camps! En réponse, m e mon adversaire pousse e5 puis  et j'ai la possibilité de  casser le centre par ...f6 avec l'idée ...e5, tout en maintenant  mon roi en sécurité car les diagonales a1-h8 et a2-g8 sont fermées. 
Résultat, au 17ème coup mon développement est terminé avec des perspectives de percer au centre par e5... Quant aux blancs à part le Ce4, les autres pièces ne me semblent pas bien positionnées. 
Donc le plan suivant consiste à échanger cette seule pièces active blanche.
 
Ensuite j'ai décidé d'échanger les fous blancs car je me disais qu'à plus long terme le centre allait s'ouvrir (et j'en avais l'intention depuis le 8ème coup) et le roi blanc souffrirait sur la grande diagonale h1-a8.
Ensuite dans une position sous tension, je décide de jouer 29 a4 pour tôt ou tard avoir la possibilité de jouer Ca5 pour attaquer c4 indéfendable. 
J'ai le temps de jouer ce coup car les blancs n'ont que des coups d'attente en fonction des menaces que je prépare ensuite avec mes tours pour jouer exf4 au moment que je jugerai opportun.

34...Tef8 donne le diagramme ci-contre, où la menace est ...Ce5 pour gagner le pion c4 d'où sa défense 35 Tff1 mais Ca5 oblige l'échange du Fd2 affaiblissant ainsi le pion f4.

Après le 17è coup des noirs

nguyen spitz diag 1.jpg
 
nguyen spitz diag 2.jpg
Les pions pendants e4 et f4 sont en grande difficulté, ils vont tomber, la partie stratégique est terminée, il ne reste plus qu'à gérer le zeitnot et ne pas gaffer. Pendant le zeitnot il y avait des conclusions rapides qui m'ont échappées. 39...d3 et 40...dxc3.
																															La suite a peu d'intérêt."
																														
 
  • Echiquier 5: Nicolleau 1895 - Guillerm 1891 
Commentaire de Mischa avec les noirs: 
"Les Blancs jouent une structure qui se veut plus solide qu'entreprenante, et les Noirs répondent par des poussées de pions sur les ailes. Toutefois, ces avancées manquent de dynamisme et les pions deviennent faibles. Les Noirs décident de sacrifier un pion pour accélérer le développement des pièces et poster leur dame sur la colonne b, attaquant le cavalier c3 et le pion b2, plutôt que de défendre une position inférieure. Les Blancs parent la menace de la dame avec Tb1 qui est solide, mais passif. Les Noirs décident de sacrifier un deuxième pion pour déloger la dame blanche de sa position agressive. Les Blancs acceptent et capturent le pion avec leur dame, et nous atteignons le premier tournant de la partie. 
Si les Blancs replient leur dame sur la case qu'elle occupait précédemment, ils conservent l'avantage, mais ils la retirent plus près de leur monarque et perdent le contrôle de la case f5, et après Ff5, la Tb1 est attaquée. 
Et c'est le deuxième tournant de la partie: les Blancs peuvent rendre un pion et après de nombreux échanges, essayer de gagner une finale sans risques avec un avantage modéré. Ou sacrifier la qualité pour faire converger des pièces mineures sur le roi Noir qui n'a plus son rempart de pion depuis le double sacrifice de pions. 
Dans le diagramme ci-contre, Il vient d'y avoir 
34. Dd4 Rh7 
35. Dd2?? (diagramme, les Noirs jouent et gagnent) 
qui perd immédiatement sur 35. ... Fxc3! 
La partie se termine après 36.bxc3 De4 qui menace mat en g4 et la Tb1, qui est restée sur une case décidément bien malheureuse. 

Prendre avec la dame ne change rien: 
36. Dxc3 De4 
37.Dh3+ Th6 
Les Blancs n'ont plus d'échecs, et la dame et la tour b1 sont toutes deux en prise. 
Nicolleau Guillerm.jpg
Moralité de l'histoire: quand on ne sait pas jouer les ouvertures il y a toujours la tactique pour se sortir d'affaire! 
 
  • Echiquier 3: Coquelin Philippe (1927) - Humeau Mickael (1967)
Commentaire de Mickael, avec les Noirs: "Mon adversaire, de niveau égal sur le papier, débute "à la Antonio" (je parle des deux premiers coups !), ce qui me déstabilise assez vite, n'ayant peu joué cette variante rare.
Malgré cela, le jeu s'équilibre rapidement dans une position fermée.

Je réussis par une suite de coups de cavalier, et notamment Ch5 suivi de Ch4 ?! de prendre un petit avantage au moyen d'un sacrifice d'un fou contre deux pions.
Malheureusement, je ne trouvais pas la solution pour conclure la partie. En crise de temps, mon adversaire parvient à échanger les dames et à totalement se libérer.

La partie avait tourné et même si j'ai continué, le résultat ne faisait plus aucun doute. 
Dommage pour l'équipe mais une belle partie."
  • Echiquier 4: Germain Jean-François (1901) - Castanon Erick (1911)
Commentaire de Jean-François, avec les Blancs: "C'est une partie mal menée de bout en bout par les blancs: 
- première erreur, à ne pas refaire, choisir une ouverture dont on n'a pas l'expérience, sous prétexte qu'elle peut aboutir à un système positionnellement intéressant. Oui, mais les Noirs évitent très simplement d'entrer dans le système en question et se libèrent par un ...d5 rapide qui donnent une position sans avantage significatif pour les blancs: résultat, on est sorti de la théorie, le système étudié n'a plus aucun intérêt, et les blancs n'ont pas l'habitude du milieu de jeu qui se présente... 
- Deuxième erreur, vouloir surpréparer une poussée d4 dont l'intérêt n'est pas clair dans le diagramme ci contre en jouant 11.Tfd1, et en oubliant que les noirs ont un coup tout à fait thématique dans cette position: 11...Cd4: le Cavalier est pénible et les blancs ne joueront plus jamais d4! 
Plus habile était 11.Tac1, non seulement parce que c'est stratégiquement évident de jouer sur la colonne c, mais parce qu'alors, les Noirs ne sont pas si à l'aise pour jouer 11...Cd4, à cause de 12.Cxd4! (pas facile à voir!) exd4 13.Fxd4 Dxd4 14.Cb5 et la tour c1 montre toute son importance car Cxc7 + fourchette sur les tours est inévitable.
 
- Troisièmement: mauvais choix stratégique, dans une position où ce sont déjà les noirs qui ont l'initiative, voir diagramme ci-contre: les blancs jugèrent ici, qu'une activité à l'aile roi par f3/g4/h5 était possible car les Blancs avaient plus de pièces dirigées sur l'aile roi noire: c'était à courte vue, à cause du puissant Cd4, de la possibilité ...Cb6-d5: après 14.f3?, une suite aurait pu être 14...Fc8! 15.g4? Fe7 16.Ff2 h6 17.Ce4 et le pion h tombe de toute façon.
- Enfin, garder une partie équilibrée quoique passive, mais dans une position encore tout à fait jouable, sauter sur un coup "évident" sans réfléchir, et en omettant les règles de base: commencer par envisager, parmi les réponses possibles au coup candidat, les captures, les échecs et les coups d'attaque. Les blancs ont seulement oublié... les échecs! (pas de diagramme ici, la faute ne ferait qu'instruire sur... le faible jeu des blancs!)"

les blancs jouent 11.Tfd1?

germain Castanon 1.jpg
 
C h e s s
 
C h e s s
 
C h e s s
 

les blancs jouent 14.f3?

germain Castanon.jpg

© 2011 U.S.O. Echecs - 5 rue Pasteur - 45000 ORLEANS
contact@us-orleans-echecs.fr

 
 
 
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com