Historique

L'année de l'équipe 1

 

Natonale 2 - Groupe Nord-Ouest - Classement après la Ronde 11

Pl. Equipe Pts j. d. p. c.
1 Limeil Brevannes 30 10 26 45 19
2 J.E.E.N. 26 10 19 40 21
3 Creteil 23 10 17 38 21
4 Clichy III 22 10 0 29 29
5 Canal Saint Martin 20 10 2 28 26
6 Issy les Moulineaux II 20 10 -3 29 32
7 Rouen 18 10 3 31 28
8 B.N.P. Paribas 17 10 -18 21 39
9 Savigny le Temple 16 10 -4 29 33
10 Melun 15 10 -22 22 44
11 Orleans 13 10 -20 19 39
 
 
 
 
 
 
 
 

Ronde 11 du 7 avril 2013

Pour cette ultime rencontre de la saison, c’est dans la capitale que nous nous rendons.

Nous commençons par nous restaurer dans notre cafétéria habituelle située dans la banlieue parisienne.

Une fois sur place nous découvrons les affres de la circulation lorsqu’une petite manifestation sportive paralyse les abords de Paris…

Et oui, nos chers concepteurs de calendrier ont juste omis de regarder les dates correspondantes à ces manifestations.

Il s’agit tout simplement du marathon de Paris.

Qui rassemble pas moins de 20000 coureurs…

Nous arrivons à nous frayer un chemin jusqu’à l’entrée du local.

Une autre surprise nous attendait avec la porte close !

Le premier joueur à se présenter arrive vers 14h10…

Je passe les détails d’ouverture de porte avec une clé manquante ainsi que la découverte d’aucun jeu mis en place.

Connaissant les enjeux de cette rencontre (Ils sont sûrs d’accéder à l’étage supérieur alors que nous sommes sur d’être relégués) l’ambiance est bon enfant et les joueurs démarrent vers 14h35.

Les rencontrent sont déséquilibrées sur 6 tables (en leur faveur)

 

Table 7:

Alex se frotte à un joueur classé 2065

Histoire de changer ses habitudes, il joue moins vite que son adversaire (et c’est plutôt rarissime !)

Il semble rapidement "largué dans la théorie" suite à l’ordre de coups choisi par son adversaire.

Il ne voit pas un cavalier dévastateur qui, après un sacrifice de pièce (pour trois pions) vient lui subtiliser une Tour nette…

Résultat : 0-1

Score : 0-1

 

Table 5:

Stéphane rend 243 pts à son adversaire du jour

Sa partie se déroule sans trop de souci.

Il ne se passe rien d’extraordinaire jusqu’au 27ème coup.

Une petite poussée de pion qui lui fait perdre sa Dame !

C’est l’abandon immédiat

Résultat : 0-1

Score : 0-2

 

Table 8 :

Magali rencontre une adversaire classée 510 pts de plus qu’elle.

Après avoir bien négocié l’ouverture, elle s’emmêle un peu les pinceaux et lâche un pion net.

Son adversaire prend le temps de tout échanger pour le valoriser dans la finale.

Résultat  : 0-1

Score : 0-3

 

Table 2:

Christophe à un adversaire classé 2197

Sa partie se déroule tranquillement jusqu’au moment ou le zeitnot s’en mêle.

C’est d’abord lui qui lâche un pion central avant que son adversaire ne panique totalement.

Il semblait visiblement pas du tout à l’aise pour jouer rapidement au point de disjoncter et d’offrir la partie sur un plateau

Résultat : 1-0

Score :  1-3

 

Table 6 :

David est face à un joueur classé 263pts au-dessus delui.

Il s’aventure dans une ouverture « olé olé » où il concède un pion très rapidement pour une initiative durable.

La crise de temps vient s’en mêler.

Il crée de multiples menaces, mais son adversaire ne s’en laisse pas compter.

Celui-ci parvient à museler ses assauts avec la récupération d’un 2ème pion.

La finale est trop délicate à tenir et il s’incline après avoir poussé son adversaire dans les cordes

Résultat : 0-1

Score : 1-4

 

Table 4 :

Notre président à fort à faire face à un adversaire à qui il rend la bagatelle de 412pts !

C’est sans complexe que Jean-François se lance dans sa partie

Au point même de profiter de l’avance d’un pion à l’issue de l’ouverture.

Mais le dynamisme des pièces adverses le force à le rendre peu de temps après.

Après de multiples échanges, c’est une finale de paire de Fou qui s’engage.

L’espoir d’arracher le demi-point est palpable…

Mais après un peu plus de 4 heures de jeu, il gaffe et abandonne dans la foulée.

Résultat : 0-1

Score :  1-5

 

Table 1 :

Guillaume est le seul joueur de l’équipe à partir légèrement favori face à un adversaire classé 2262

Après avoir passé le cap de l’ouverture, il manque singulièrement d’inspiration (de ses propres aveux)

Il concède un pion net.

C’est à ce moment qu’il décide de prendre le jeu à son compte

A créer de multiples menaces, il parvient à récupérer une qualité pour 2 pions

Il transpose en finale avec la ferme intention de concrétiser son petit avantage.

Mais au prix d’une jolie finale technique, les deux joueurs se séparent sur le score de parité

Résultat : ½

Score : 1-5

 

Table 3:

Nolwenn affronte un joueur classé 2224

Il se retrouve rapidement en difficulté à la sortie de son ouverture.

Il est contraint de donner une pièce pour deux pions et surtout un sous développement des pièces adverses.

Créant de multiple menace, il parvient à récupérer sa pièce dans le zeïtnot.

Puis, il en concède une nouvelle…

Décidant de tout lâcher, il sacrifie une Tour en plus sur le peu de fantassin défendant le monarque adverse.

Le perpétuel est assuré pour lui…

Mais il en veut encore plus !

Il continue d’être agressif et ça paye !

Il récupère tout son investissement avec en prime un réseau imparable !

Résultat : 1-0

Score final : 2-5

 

C’est une énième défaite qui conclue notre parcours dans cette division

Nous aurions pu espérer mieux que notre classement final

Mais de multiples détails greffés les uns aux autres ne nous auront pas permis de nous maintenir.

Cette nouvelle saison s’achève avec une descente en division inférieur.

Une superbe ambiance à régné toute la saison !

Nul doute que nous remontrons très vite.

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

 

Thierry Bernardin

 
N2 ronde 10, samedi 6 avril 2013 : Orléans I - Limeil Brevannes.
 

Ronde 10 du 6 avril 2013

C’est le dernier week-end de la saison…

Notre maintien passe par un premier exploit à réaliser face à l’équipe du jour (Limeil-Brévannes)

Qui à pour l’instant surclassé toutes les autres équipes qui lui ont fait face (8 victoires sur 8 !)

Un petit espoir apparait lorsque nous découvrons qu’ils se sont déplacés sans leur féminine…

Ce qui nous donne l’avantage d’un point et une pénalité de -1 pour nos adversaires.

Lorsque nous découvrons leur composition, il faut se rendre à l’évidence que nous risquons de « manger »

 

Table 8 :

Pas d’adversaire pour Magali

Résultat  : 1-0

Score : 1-0 (-1 en réalité pour absence de féminine)

 

 

Table 6:

Alexandre rencontre un joueur classé 2144

Sa partie se résume rapidement.

Une erreur dans l’ouverture et c’est un, puis deux pions qui disparaissent puis une attaque éclair sur son monarque.

Résultat : 0-1

Score :  1-0

 

Table 4 :

Nolwenn rencontre un adversaire proche de 2300

Il nous gratifie d’une variante marginale dans l’ouverture qui entraine une position dynamique

Des deux cotés…

A ce petit jeu, c’est son adversaire qui en profite le premier et l’emporte en 22coups

Résultat : 0-1

Score :  1-1

 

Table 5 :

Stéphane à la plus grande différence « Elo » en sa défaveur

Il rencontre un adversaire classé 2236.

Une simple interversion de coups dans son ouverture et la sanction est immédiate.

Une pression constante sur sa Dame avec l’impossibilité de roquer…

Il abandonne au 29ème coup

Résultat : 0-1

Score : 1-2

 

Table 1:

Guillaume rencontre un Maître International classé 2437.

Après être arrivé avec 20 minutes de retard, il enchaîne les coups pour compenser.

Mais son adversaire lui répond à « tempo »

Décidant d’être actif, il sacrifie une pièce pour secouer un peu son adversaire.

Mais sans paniquer, celui-ci annihile toute ces velléités et Guillaume abandonne au 22ème coup

Résultat : 0-1

Score : 1-3

 

Table 2:

Christophe est opposé à un Maître International classé 2357

Il l'avait déjà rencontré auparavant

Ils jouent la même variante que lors de leur précédente rencontre.

Christophe dévie le premier (il avait perdu par le passé)

Malgré cette variation, l’issue sera la même.

Il concède deux pions coup sur coup avant de sacrifier une pièce pour un réseau de mat fantôme…

Résultat : 0-1

Score : 1-4

 

Table 7:

Jean-François, vient nous épauler pour une nouvelle « pige »

Il est opposé à un joueur classé 1924

Il choisit une ouverture offensive.

Tous semblent se dérouler comme sur des roulettes.

Face à un adversaire passif, notre président a tout le temps de monter une attaque imparable sur le roque adverse.

Après avoir dynamité le roque avec ses pions, il lance l’artillerie et l’emporte !

Résultat : 1-0

Score : 2-5

 

Table 3 :

Notre capitaine rend un peu plus de 150pts à son adversaire.

C’est une position très plate qui se profile.

De rapides échanges et nous voila dans une finale de pièces lourdes.

Une mauvaise inspiration de Thierry et c’est l’initiative qui change de camp.

Une finale délicate se profile.

Il possède bien une égalité matérielle, mais son pion isolé va devenir une cible toute trouvée.

Une fois celui-ci perdu, et après une dernière tentative de « perpétuel » qui avorte, il abandonne

Résultat : 0-1

Score final : 2-5

 

Nous avons reçu une véritable raclée sur la quasi-totalité des échiquiers.

Toute les parties se sont conclues entre 22 et 29 coups ! (sauf celle de Thierry qui a atteint le 40ème)

Au bout de 3h30 de jeu, plus aucunes parties ne se jouaient…

Ce qui démontre la différence de niveau entre une équipe qui monte face à une équipe qui descend  J

Notre sort est définitivement scellé…

Notre retour en Nationale 3 ne fait plus aucun doute !

 

Ronde 9 du 10 février 2013

Pour cette deuxième ronde du week-end, c’est l’équipe de Créteil qui nous rendait visite.

Lors de la découverte des compositions, nous savons que cela risque d’être plus que compliquer pour faire un résultat.

Mais à notre plus grande surprise, au bout de 2h30 de jeu, on se rend compte que 6 des 8 tables nous sont favorables !

Nous nous mettons donc à y croire…

 

Table 7 :

Alex rend 141 pts à son adversaire.

Il obtient rapidement une position appréciable, au point de gagner un pion.

Sont adversaire n’a pas d’autre option que de se jeter sur son monarque

L’attaque adverse semble imparable.

Suite à une combinaison, il abandonne alors que son adversaire donne sa Dame en 1 coup !

Résultat : 0-1

Score :  0-1

 

Table 6 :

Stéphane rencontre un jeune adversaire classé 1997.

Sa partie se déroule pour le mieux lorsque son adversaire lui offre un pion gratuitement.

Il doit en contrepartie subir une pression constante de celui-ci

A force de défendre, il finit par craquer et est contraint de rendre son pion.

Une succession d’imprécision permette à son adversaire de prendre l’ascendant.

Une énième imprécision entraîne un mat en un coup…

 

Résultat  : 0-1

Score : 0-2

 

Table 3:

Jean-Renaud s’installe face à un adversaire classé 2250.

Une fois l’ouverture franchie, une marée de pions adverses vient quelque peu embarrasser les alentours de son Roi.

Se voyant subir, il opte pour un sacrifice d’une pièce pour deux pions.

Grace à cela, il se retrouve avec une belle initiative.

Mais une poussée de pion, suivi du sacrifice d’une qualité erronée de sa part, vient réduire à néant ses espoirs.

Son adversaire ne panique pas et abrite son Roi avant de prendre le jeu à son compte avec une Tour nette en plus

 

Résultat : 0-1

Score : 0-3

 

Table 1:

Guillaume part favori face à un joueur classé 2265

Au bout de 2h30 de jeu il se demande si le partage du point ne serait pas une bonne opération.

Car à la vue des dernières tables, nous pouvons envisager de jolie « perf »

Sa partie se joue finalement à pas grand-chose durant la finale.

Il fait une proposition de nulle refusée sur le champ par son adversaire.

La force d’un pion passé fait la différence et il s’incline.

Résultat : 0-1

Score : 0-4

 

Table 8 :

Magali rencontrait une adversaire moins bien classée qu’elle (1280)

Sa partie fût à sens unique…

Elle nous gratifia d’un joli sacrifice de pièce pour dynamiter le monarque adverse.

Son adversaire défendit tant qu’elle pouvait.

Elle rata l’occasion d’achever son adversaire et ne dût son salut qu’en finale

Avec un cavalier + quelques pions contre une Tour elle réussi à l’emporter en 60coups

Résultat :

Score : 1-4

 

Table 2:

Christophe à le redoutable honneur d’affronter un Maître FIDE classé 2299

Sa partie va prendre une tournure habituelle le concernant.

Une réflexion de plus de 30mn pour 5ème coup, et le voila rapidement en déficit « temps ».

Il ne s’arrête pas en si bon chemin et se retrouve avec moins d’une minute au 20ème coup !

Son adversaire ne semblait pas le connaître dans cet élément.

Le premier objectif de Christophe est de passer le contrôle de temps sans trop de casse…

Demandez-lui donc comment se déplace une Tour  J

Premier objectif atteint !

Il lui reste à se sortir de sa position qui ne laissait rien présager de bon durant son zeïtnot

A trop vouloir forcer, son adversaire commence à jouer moins précis.

Il ne lui en faut pas plus pour saisir la balle au bond pour notre équipier.

C’est d’abord un, puis deux pions qui tombent dans sa musette.

C’est suffisant pour forcer l’abandon adverse

 

Résultat : 1-0

Score : 2-4

 

Table 5:

Nolwenn rencontre un joueur classé 2155

Suite à un superbe sacrifice de Dame, il prend un ascendant sur son adversaire.

Celui-ci étant contraint de restituer sa Dame.

Bilan de l’opération ?

Une qualité nette obtenue juste à la sortie de l’ouverture.

Malgré son avantage, il tricote et c’est son adversaire qui devient menaçant en se créant un pion passé.

Il rate le coche à plusieurs reprises…

Il est même contraint de sacrifier sa Tour sur le pion menaçant.

Sa partie est quand même à son avantage.

Mais il est moins précis en fin de partie et après près de 5h30 de jeu le partage du point les sépare.

 

Résultat : ½

Score :  2-4

 

Table 4 :

Notre capitaine à fort à faire face à un joueur classé au dessus de 2200 (2212)

Il est surpris par la tournure de la partie.

Son adversaire reste passif la quasi-totalité de la partie.

N’étant nullement inquiété, Thierry prend le jeu à son compte.

Créant de multiples menaces, il transpose dans une finale plus que favorable.

De multiples possibilités s’offrent à lui pour l’emporter.

Etant sur un nuage, il se précipite (croyant gagné du matériel) et voit son adversaire trouver une parade

Entrainant ainsi la partie vers le partage du point au bout de 5h30 de jeu !

 

Résultat : ½

Score final : 2-4

 

Nous pouvons une nouvelle fois nourrir des regrets sur ce week-end

Notre sort est scellé à 99%  à moins d’un double miracle lors du dernier week-end.

Quand je parle de miracle, je précise que nous terminerons la saison face aux deux cadors du groupe…

 

 

Ronde 8 du 9 février 2013

Cette nouvelle ronde nous met aux prises avec Issy les Moulineaux

C’est une énième équipe de la banlieue Parisienne.

La découverte des compositions respectives est plutôt surprenante…

Table par table, cela donnerait un score « théorique de 4-4 !

Nous avons donc une carte à jouer…

 

Le match démarre après une attente des joueurs adverses

Avec la présence de 7 des 8 joueurs, l’arbitre lance la ronde à l’approche de 14h30

 

Table 4 :

Nolwenn est légèrement favori face à un joueur classé 2088.

Sa partie se joue dès l’ouverture.

Il opte pour une variante qui semble déstabiliser son adversaire.

Une infiltration du mariage Dame + Cavalier dans le camp adverse fait des ravages et c’est la victoire

Résultat : 1-0

Score :  1-0

 

Table 8 :

Magali se retrouve une nouvelle fois outsider face à une adversaire classée 1741

Ouverture passée sans encombre, elle se retrouve rapidement en difficulté par la percée de pions centraux.

Un très joli cavalier « bloqueur » lui permet de tenir la boutique, mais les coups de buttoirs adverses la contraignent à l’abandon

Résultat  : 0-1

Score : 1-1

 

Table 7:

Alex innove avec les blancs pour la première fois de la saison.

Il rencontre un joueur classé 2011

C’est presque sur un nuage qu’il joue sa partie.

Il parvient en milieu de jeu à grappiller un pion, puis s’avance petit à petit dans une finale (technique) favorable.

C’est avec un peu de fébrilité qu’il la joue et il propose finalement le partage du point

Résultat : ½

Score : 1-1

 

Table 5:

Notre Capitaine affronte un joueur légèrement mieux classé (2072)

Les deux camps ne semblent pas ultra agressifs dans leurs attitudes.

La partie est assez équilibrée

Une première proposition de nulle fuse à l’entrée de la finale (T+F+5 pions de chaque coté)

Son adversaire refuse pour lui proposer 20 coups plus tard

Après une longue réflexion, Thierry tourne autour des autres tables afin de savoir si c’est intéressant

A la vue des dernières tables, il accepte car les parties restantes ne permettent plus d’espérer…

Résultat : ½

Score : 1-1

 

Table 1 :

Guillaume est largement favori face à un joueur classé 255pts de moins que lui (2079)

Sa partie se résume à une longue agonie adverse.

Il martyrise son adversaire sur bon nombre de cases de l’échiquier

Il se permet même des petites fantaisies en ne prenant pas des pions qui ne demandaient qu’à disparaître.

Son adversaire ne fait que défendre

A un moment de la partie, il croise son capitaine et lui demande s'il peut faire nulle 

Il espère bien que sa proposition sera acceptée car il sait que sa position est « morte » (selon ses propres dires)

Son adversaire refuse et l’emporte quelques coups plus tard

Résultat : 0-1

Score : 1-2

 

Table 3:

Jean-Renaud rencontre un joueur classé 2154.

Son ouverture semble être une récitation théorique…

Il décide de légiférer une poussée de pion « pour voir »

Dans une position sensiblement équilibrée, il gaffe et lâche une qualité

Sa paire de cavalier bondit de cases en cases et semble compenser ce déficit matériel.

Mais son adversaire prend son temps et l’emporte

Résultat : 0-1

Score : 1-3

 

Table 2:

Christophe à une adversité équivalente (2146)

Sa partie est à sens unique.

Une ouverture plutôt bien maitrisée par son adversaire.

Une pression constante sur les colonnes centrales désagréable et c’est une pièce qui doit être monnayée contre quelques pions (3)

Sauf que ce sont des pions doublés, esseulés…

Ils tombent les uns après les autres et c’est sa première défaite de la saison

Résultat : 0-1

Score :  1-4

 

Table 6 :

Stéphane rencontre un joueur classé 1979.

Sa partie aurait pu ne pas avoir lieu, car celui-ci arrive à 15h !

Ce déficit de temps s’avérera préjudiciable pour lui…

Stéphane récite l’ouverture et prend rapidement l’ascendant.

Un pion dans la musette et la transposition en finale lui permet de scorer (une fois de plus)

Résultat : 0-1

Score final : 2-4

 

Nous venons de griller l’une de nos rares opportunités…

Le maintient devient de plus en plus compromis…

 

Le joueur optimiste dira :

« Il nous reste 3 matchs à jouer et en les gagnants, nous avons encore un mince espoir ! »

Nous allons jouer le jeu jusqu’au bout même si nous affronterons les deux leaders lors de notre dernier week-end

Mais commençons par la rencontre du 10 février 2013 avec un gros morceau (Créteil)

 

 

 

A l’issue de cette rencontre, une petite soirée « spécial jeux » commença vers 20h

Nous nous sommes retrouvés à 7, puis 8 et enfin 9 autour d’une multitude de pizzas

Tout cela offert par Alex qui fêtait deux événements majeurs.

Deux tables étaient positionnées avec :

Magali Valois, Philippe Dussert, Sylvain Philippeau (remplacé par Pierre Poirier en cours de jeu) et Alexandre Gomard

Ils s’affrontèrent sur le plateau « Etats Unis » des aventuriers du rail

C’est finalement Alex qui l’a emporté

 

Sur l’autre table, Jean-Michel Favie, Jean-Renaud Seret, Stéphane Vaillant et l’auteur de ces lignes

Ils s’affrontaient aux Colons de Catanes

C’est finalement Thierry qui remporta la victoire après une lutte aux couteaux.

 

Vers minuit, nous n’étions plus que 4 (Magali, Pierre, Alex et mes zigues)

C’est autour de la Crique des pirates que l’affrontement à coup de dés termina la soirée.

C’est finalement Magali qui gagna (bien aidé par Alex pour détruire Thierry)

Franche rigolade durant les parties!

Cette excellente soirée se termina vers 3h du matin…

N’oublions pas que nous jouons dans l’après midi  J

 

C’est une expérience à renouveler car la bonne l’ambiance était présente toute la soirée !

 

 

Ronde 7 du 27 janvier 2013

Pour cette deuxième ronde du mois de janvier, nous retournons sur Paris rencontrer une grosse cylindrée.

Il s’agit du club de Canal St Martin situé en plein cœur de Paris.

A la découverte des compositions respectives, nous sommes favoris sur deux des huit tables…

Autant dire que la tâche sera rude

 

 

Table 2:

Nolwenn a fort à faire en affrontant le joueur adverse le plus élevé (2335)

Il nous gratifie d’un début de partie pour le moins original et la sanction ne traine pas.

Son adversaire exploite à merveille ses quelques errances et l’emporte en 16 coups !

Résultat : 0-1

Score :  0-1

 

Table 4 :

Christophe à une pression particulière car il est un des rares joueurs de l’équipe à parti légèrement favori

Son adversaire étant classé 2103…

Leur partie avance au ralenti, mais pas la position.

Son adversaire fait un mauvais calcul et concède une Tour Nette ?

Il croit bien trouver de la compensation quelques coups plus tard en croyant gagner la Dame.

Mais il oublie un mat en 1 coup et ce au 15ème coup !

Résultat : 1-0

Score :  1-1

 

Table 8 :

Magali revient parmi nous et est opposée à une adversaire classée un poil plus de 1730

Elle innove dans son ouverture et obtient une position intéressante.

Mais dans une succession d’échange, elle concède un pion, puis un deuxième quelques coups plus tard.

Son adversaire liquide les pièces et l’emporte

Résultat  : 0-1

Score : 1-2

 

Table 6 :

Stéphane a une adversité de 2042.

Son adversaire lui rappelle qu’ils s’étaient déjà joués il y a de cela une bonne dizaine d’années.

La partie s’engage sans réelle agressivité de part et d’autre.

En milieu de jeu les choses évoluent en notre faveur avec le gain d’une qualité (pour un pion)

Un deuxième pion tombe dans l’escarcelle de son adversaire.

Celui-ci lui propose le partage du point…

Après un peu de réflexion, il continue.

Bien lui en a pris, puisqu’il récupère un pion.

La victoire se dessine petit à petit, mais la fatigue commence à agir.

Ne voyant pas le gain, c’est finalement le partage du point qui vient conclure sa partie

Résultat : ½

Score : 1-2

 

Table 7:

Alexandre rencontre une adversité supérieure à 2000 (2039)

Il se retrouve très rapidement dans l’inconnue suite à l’ouverture choisie par son adversaire.

Dés le milieu de jeu, il subit les assauts répétés de celui-ci.

A force de défendre en permanence, il finit par craquer au bout de 3h25 de jeu

Résultat : 0-1

Score : 2-3

 

Table 5:

Notre capitaine affronte un joueur classé 2109

Sa confrontation ressemble à ce que l’on appelle familièrement « une partie de café »

Son adversaire envoie rapidement ses pièces à l’assaut de son monarque.

L’issue semble inéluctable pour Thierry…

C’est avec un peu trop de précipitation que son adversaire sacrifie un Cavalier, puis une qualité pour ouvrir les lignes.

Thierry n’a pas d’autre choix que d’accepter (ou d’abandonner)

Une fois la déferlante passés, notre capitaine se réorganise et retourne la situation à son avantage pour finalement l’emporter !

Résultat : 1-0

Score : 2-2

 

Table 3:

Jean-Renaud rencontre un joueur classé 2258

La partie semble se diriger sur une lente agonie…

Mais avec une défense solide, il parvient à repousser les assauts adverses.

Une transposition en finale de pions lui permet d’obtenir le partage du point.

Résultat : ½

Score : 2-3

 

Table 1 :

Guillaume rencontre un adversaire classé 2268.

En observant les différentes autres tables, il choisit une option à risque.

Mais son adversaire ne se laisse pas embarquer dans les cordes et parvientà   annihiler ces velléités…

C’est finalement une longue finale de Tour qui s’engage avec le déficit d’un pion…

Après près de 5 heures de jeu, la nulle est conclue.

Résultat : ½

Score final : 2-3

 

Le résultat est étriqué, mais c’est encore à l’avantage de nos adversaires du jour.

Les autres résultats ne nous arrangent pas et nous retrouvons notre cuillère de bois dans ce championnat

 

Rendez-vous les 9 et 10 février 2013 pour les 8 et 9ème ronde

 

Ronde 6 du 13 janvier 2013

Pour cette reprise de la compétition, c’est le club de Melun (77) que nous accueillons.

Ils sont actuellement à l’avant dernière place du groupe…

Autant dire que la défaite de l’une ou l’autre  hypothéquerait  fortement son maintien.

Après divulgation des compositions respectives, nous nous rendons compte qu’ils alignent leur plus forte équipe

Sauf leur échiquier féminin…

 

Table 8 :

Léonore fait ses premiers pas dans l’équipe.

A notre plus grande surprise, c’est une joueuse non classée débutante qui lui fait face.

La partie ne traine pas et après avoir gagné une pièce au 5ème coup, elle mate au 12ème

Et cela en moins de 20 minutes…

Résultat  : 1-0

Score : 1-0

 

 

Table 3:

Jean-Renaud encontre un jeune adversaire en pleine progression

La stratégie de son adversaire semble des plus simple.

Il échange tout ce qui bouge !

Et cela semble être payant…

En deux temps, trois mouvements, il ne reste plus que quelques pions et les deux cavaliers…

Une répétition de position surgit et les deux joueurs se séparent sur le partage du point.

Résultat : ½

Score : 1-0

 

 

Table 6:

Alex rencontre un joueur classé 1999

Il sait qu’il aura fort à faire…

L’ouverture lui permet de prendre le temps de positionner son jeu.

Et à la sortie de l’ouverture, il parvient à prendre un peu d’initiative.

Il profite de quelques coups pour le moins imprécis de son adversaire pour prendre l’avantage d’un pion

Son adversaire semble désarçonné et commet plusieurs erreurs de suite.

Il n’en demandait pas tant et après tous les échanges, il s’offre une finale de pions gagnante.

Il enregistre ainsi son premier point de la saison pour l’équipe !

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

 

Table 1 :

Guillaume prend place à l’échiquier n°1 avec la ferme intention d’éradiquer sa spirale négative du début de saison.

Son adversaire classé 2217 joue son ouverture de manière originale…

Très rapidement, Guillaume démontre la puissance de son cavalier lorsque des cases « fortes » se présentent.

Il prend de plus en plus d’espace et finit par gagner un pion.

Sa finale nécessite tout de même de faire attention...

Il profite d’une gaffe en finale de la part de son adversaire pour l’emporter (il allait gagner une pièce nette)

Résultat : 1-0

Score final: 3-0

 

A l’issue des quatre premiers résultats, nous menons 3-0 !

 

Table 2 :

Christophe rencontre un adversaire de force équivalente à la sienne (2137)

Histoire de reprendre ses bonnes vieilles habitudes, il se retrouve rapidement en zeitnot.

Son adversaire semble ne pas le connaître dans cet exercice au point de jouer certains coups un peu trop vite

Malgré son déficit de temps, il parvient à gagner un pion, puis à contraindre son adversaire à lâcher une qualité

Une fois le contrôle de temps franchi, son adversaire tente bien quelques coups actifs mais sans succès.

Forçant l’échange des Tours, son adversaire arrête les frais.

Résultat : 1-0

Score :  4-0

  

Nous savons que quelque soit le résultat des deux derniers échiquiers, nous ne pouvons plus être rejoint au score…

 


Table 4:

Nolwenn rencontre un adversaire classé 2066

La variante choisie par son adversaire le perturbe au point de le mettre rapidement en difficulté à la pendule.

Il ne lui reste qu’à peine plus de neuf minutes après 20 coups

Malgré cela il gagne un pion…

Mais le couperet du contrôle de temps lui fait jouer deux mauvais coups de défense, et il se retrouve en grande difficulté.

Il commence par perdre son avantage matériel, puis c’est une pièce qui tombe…

Résultat : 0-1

Score :  4-1

 

 

Table 5:

Notre capitaine rencontre un adversaire à qui il rend une petite centaine de pts (2145)

Rien de très palpitant ne se déroule durant les 25 premiers coups.

Ce n’est qu’à partir du 26ème que les choses se gâtent pour lui…

Croyant perdre un pion (qui était défendu pourtant) il s’emmêle les crayons

Et c’est finalement une qualité nette qu’il concède.

Voyant son sort scellé, Thierry dresse une muraille tout en créant de multiples menaces de fourchettes  (Les bourrins sont les maîtres en la matière pour cela)

Son adversaire manque de précision en défense et suite à une petite combinaison tactique, t outes les pièces restantes s’échangent (en dehors des Dames)

Il parvient à récupérer un pion puis sa qualité de retard et en profite pour proposer le match nul.

Après quelques minutes de réflexion, son adversaire accepte

Résultat : ½

Score : 4-1

 

 

Table 7 :

Stéphane rencontre un adversaire classé 2043

Sa partie s’oriente sur du jeu positionnel.

Quelques échanges rapides et ils se retrouvent dans une finale ou les deux camps restent sur leurs positions

Son adversaire possède bien un cavalier qui gesticule un peu, mais sans réelle menace.

Après quelques échanges dans la finale, c’est une finale de Tours qui s’engage.

Stéphane ne prend pas de risque et force la répétition de position

Résultat : ½

Score final : 4-1

 

Il s’agit de notre première victoire dans ce championnat.

Cela nous permet de recoller au groupe des retardataires.

Rendez-vous dans 15 jours pour la suite de nos aventures sur Paris pour la 7ème ronde !

 

 

Ronde 5 du 9 décembre 2012

Pour cette 5ème ronde, c’est le club de Clichy (un nouveau club de la Région Parisienne) qui venait nous rendre visite

Il s’agit plus précisément de leur équipe 3…

A notre plus grand étonnement, les échiquiers sont très équilibrés sur la quasi-totalité des tables

 

 

Table 8 :

Evelyne reprenait du service dans notre équipe…

L’adversité semble jouable (1503)

Les choses ne trainent pas, et c’est le couteau entre les dents qu’elle se lance à l’assaut du monarque adverse.

Une erreur de calcul dans une combinaison lui fait concéder une pièce nette.

Elle tente bien de poursuivre, mais sa jeune adversaire ne panique pas et parvient à tout échanger.

Elle lâche une qualité en plus et quelques pions…

Elle montre son esprit d’équipe irréprochable en demandant à son capitaine :

« Est-ce que je peux abandonner ? »

Résultat  : 0-1

Score : 0-1

 

Table 7 :

Alexandre nous gratifie de sa « spéciale » en redonnant une nouvelle vision du développement;-)

Son adversaire profite immédiatement de ses approximations dans l’ouverture en encaissant un, puis deux pions…

Une fois tout échangé, Alex baisse pavillon

Résultat : 0-1

Score : 0-2

 

Table 1:

Guillaume affronte un adversaire classé 2286

C’est au bout de 12 coups que son adversaire lui propose le partage du point…

Il refuse et s’engage dans des complications pour le moins dynamiques

Il combine en sacrifiant une Tour pour avoir une initiative plus qu’agréable.

Mais son attaque est rapidement annihilée et il doit abandonner.

Résultat : 0-1

Score : 0-3

  

Table 5:

Notre capitaine rend un peu plus de 100 pts à son adversaire (2133)

Sa partie se joue très calmement sans excès de part et d’autre.

Voyant la tournure des événements sur les tables voisines, Thierry prend des risques en ouvrant les lignes sur son roque.

Il parvient bien à gagner un pion, mais c’est pour recevoir une déferlante sur son monarque.

Il tente bien de résister, mais l’attaque adverse est imparable.

Résultat : 0-1

Score : 0-4

  

Table 6:

Stéphane rencontre un adversaire de force équivalente à la sienne (1913)

Il déploie tranquillement son ouverture avec une bonne initiative.

Son adversaire ne fait que défendre.

Une mauvaise gestion du temps lui fait commettre des imprécisions en milieu de jeu.

C’est au prix d’un pion qu’il parvient à tenir la boutique.

La transposition en finale ne laisse guère de possibilités de victoire (rappelons que nous sommes déjà menés 4-0)

Son adversaire n’insiste pas trop et propose le partage du point que Stéphane ne peux refuser…

Résultat : ½

Score : 0-4

 

Table 3:

Nolwenn rencontre un adversaire classé 2050.

Il nous fait une démonstration de massage positionnel.

Une fois la position cadenassée, il crée des affaiblissements dans la position adverse.

Il échange juste ce qu’il faut et l’emporte sans coups férir

Résultat : 1-0

Score : 1-4

 

Table 2 :

Christophe fait face à un joueur classé 2174

Contrairement à ses habitudes, il ne se retrouve pas dans un zeïtnot interminable…

Il délaisse totalement son aile Dame pour se consacrer au Roi adverse.

Il laisse son adversaire grignoter deux pions.