Historique

L'équipe 1 termine à une très belle seconde place !!
 

L'année de l'équipe 1

Classement final poule IX

Pl.EquipePtsj.d.p.c.
1Evry Grand Roque III249183820
2Orléans229203717
3Gif sur Yvette21983224
4Echiquier du Gâtinais20932522
5Chécy199-82129
6Saint Georges17912928
7Yerres179-52328
8Sceaux169-42529
9Juvisy II159-122537
10Saint Pryvé99-211839

Ronde 9 du dimanche 13 mai 2012

Cette 9ème ronde nous permettait de finir par une rencontre locale: il s’agissait de St Pryvé St Mesmin

En ce qui nous concerne, les données sont simples.

Une victoire validerait définitivement notre 3ème place.

Et en fonction des résultats adverses (notamment Juvisy contre Gif sur Yvette) une hypothétique 2ème place…

 

Table 5:

C’est Stéphane qui ouvre le bal en profitant d’une gaffe de son adversaire en milieu de jeu (Une Tour laissée en prise)

En l’emportant, il conclut sa saison invaincue avec un score de 7/9 !

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

Table 6:

Alexandre faisait son retour parmi nous pour cette ultime joute.

Malgré le fait qu’il ne soit pas trop à l’aise avec les blancs, il l’emporta en dépit de quelques petites frayeurs dues à sa trop grande vivacité sur l’échiquier

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

Table 2:

Jean-Renaud affrontait un joueur fantasque.

Cela ne le dépaysait pas pour son week-end après la ronde de la veille…

Il laissa son adversaire gesticuler dans tous les sens en attendant de saisir la balle au bond.

Un pion récupéré au passage, puis un deuxième avant de menacer un gain matériel plus conséquent suffit à inciter son adversaire à baisser pavillon.

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

 

Table 4:

Joachim avait envie d’effacer sa déconvenue de la veille. Il s’engagea dans une partie dynamique où il dut subir les assauts répétés de son adversaire.

Il en profita pour grappiller un pion au passage.

Il se laissa tenter par un deuxième pion, mais au prix d’une qualité…

Il négocia mal sa finale et s’inclina pour la seconde fois du week-end.

Résultat : 0-1

Score : 3-1

 

 

Table 8:

Dan rencontrait une toute jeune adversaire classée 1390

La partie s’engagea rapidement dans des séries d’échanges où tour à tour elles prirent l’initiative.

Elles se rendirent coups pour coups jusqu’au moment où une gaffe fût commise par sa jeune adversaire…

Dan n’en profita pas et ce fut à son tour de gaffer.

Son adversaire n’en profita pas non plus en préférant proposer le partage du point.

Résultat : ½

Score : 3-1

 

 

Table 7:

Antoine était tout fier d’honorer sa première « cat » dans l’équipe 1.

Il se retrouva face à son bourreau de la saison précédente…

Est-ce le stress de l’enjeu ?

Toujours est-il qu’il joue des coups très imprécis dés le 4ème coup !

Sa position est digne de celle de son entraineur (relisez donc les comptes rendu précédents et vous comprendrez)

Il concède un pion et ne devrait pas tarder à signer sa feuille, tellement sa position se désagrège.

Son adversaire ne semble pas trouver le moyen d’en profiter au point d’échanger tout ce qui bouge.

Cela permet à Antoine de transposer dans une finale de fous de couleurs opposées. Après quelques tentatives infructueuses, le score de parité est conclu entre les deux joueurs.

Résultat : ½

Score : 3-1

 

 

Table 3 :

Christophe rencontrait le président du club adverse qui lui rendait pas moins de 365pts

Son adversaire joua crânement sa chance au point de mettre notre Tof dans une crise de temps délicate à gérer.

Christophe maîtrise ses nerfs et parvient à franchir le contrôle de temps de belle manière en annihilant l’offensive adverse.

L’initiative prise par son adversaire était au prix de quelques pions…

La finale de Tours ne fût qu’une formalité.

Résultat : 1-0

Score : 4-1

 

 

Table 1:

Nolwenn affronte l’homme en forme de championnat en la personne de Grégoire Naudion (2187)

Il opte pour une ouverture atypique afin d’éviter trop de théorie.

L’effet de surprise semble fonctionner car Grégoire prend beaucoup de temps pour franchir l’ouverture.

A tel point qu’il se retrouve avec moins d’une minute pour jouer une dizaine de coups afin de franchir le contrôle de temps.

Il parvient bien à franchir le contrôle de temps, mais c’est au prix d’un pion…

Nolwenn ne lâche pas son emprise et profite d’un pion passé soutenu par ses tours pour acculer son adversaire.

Une fois les Tours échangées, la finale de Cavalier s’avère indéfendable pour Grégoire qui baisse les armes.

Résultat : 1-0

Score final: 5-1

 

Nous concluons cette saison avec une jolie 2ème place !

Car dans le même temps, Juvisy l’a emporté face à Gif sur Yvette

 

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

 

Thierry

 

Thierry Bernardin

Ronde 8 du samedi 12 mai 2012

Cette 8ème ronde nous donnait l’occasion d’affronter notre concurrent direct pour la montée.

Il s’agit de Gif sur Yvette (actuellement 2ème)

Lors de la découverte des compositions d’équipes, nous fûmes surpris de l’absence de leurs deux meilleurs joueurs (2250 et 2080). Ce qui faisait que nous partions favoris sur toutes les tables !

L’ambiance était très décontractée malgré l’enjeu de l’accession à l’étage supérieur.

 

Table 8:

Dan rencontrait un adversaire classé 1580. Sa partie se déroula en trois phases.

La 1ère fût une ouverture mal négociée, où elle se fit déroquer rapidement.

La 2ème fût le mode « échange à gogo ». Toutes les pièces s’échangèrent, lui permettant ainsi de passer au travers de la défaite.

La 3ème phase était une finale où les deux camps s’offrirent des politesses. La plus généreuse étant notre Dan…

Résultat : 0-1

Score : 0-1

 

 

Table 5:

Max affrontait un joueur classé une petite centaine de point inférieur à lui. Sa partie se déroulait tranquillement, il déroula une attaque en bonne et due forme sur le roque adverse.

Un sacrifice de pièce dynamita la carapace adverse. Mais c’est à ce moment la qu’il tricota pour conclure.

Son adversaire parvint à retourner la situation au point de forcer l’échange des pièces lourdes.

La transposition en finale s’avérant « pliée », Max abandonna

Résultat : 0-1

Score : 0-2

 

 

Table 2:

Christophe affrontait un adversaire classé légèrement en dessous de 2000.

Il ressortit une bonne vieille variante de derrière les fagots, avec un sacrifice de pièce dans l’ouverture pour trois pions.

Son adversaire a passé son temps à défendre jusqu’au moment où après l’investissement de deux pions supplémentaires, la pièce fût récupérée avec l’initiative à la clé.

Sa maitrise en finale fit le reste…

Résultat : 1-0

Score : 1-2

 

 

Table 4:

Thierry faisait face à un adversaire classé légèrement en dessous de 1900.

Il ne se passa pas grand-chose hormis quelques échanges rapides, transposant rapidement dans une finale de Tour /pions

La décision se fit rapidement lorsque Thierry infiltra sa Tour sur la 7ème rangée adverse.

Plutôt que d’accepter la passivité sans perdre de pion, son adversaire ne vit pas la perte d’un, puis deux pions consécutivement…

L’abandon fût immédiat

Résultat : 1-0

Score : 2-2

 

 

Table 3:

Nolwenn rencontrait le capitaine adverse classé 1870

Sa partie ne se déroule pas vraiment comme prévu… Il oublie un coup dans sa ligne théorique et la sanction ne se fait pas attendre avec la perte d’un pion net.

C’est le couteau entre les dents qu’il se lance à l’abordage du monarque adverse.

Il le déroque, peut même prendre le « perpétuel », mais opte pour l’offensive.

Tout semble se dérouler sans accrocs lorsqu’un cavalier adverse vient perturber toute sa belle mécanique.

Il tente bien de continuer son offensive, mais il doit s’incliner.

Résultat : 0-1

Score : 2-3

 

 

Table 1:

Jean-Renaud jouait dans un contexte particulier. Il faut savoir qu’il jouait à Gif Sur Yvette jusqu’à l’année dernière !

Son adversaire avait pris le soin de se préparer face à lui.

Ce fût une ouverture « explosive » où son adversaire gambita plusieurs pions pour l’initiative.

J.R se contenta de les prendre avant de les réinvestir pour atténuer la pression.

Une fois l’orage passé avec quelques échanges à la clé, il prit les choses en main, allant même jusqu’à le mater !

Résultat : 1-0

Score : 3-3

 

 

Table 7 :

Joachim rencontre la féminine adverse classée 1725. Ce fût une partie bizarre…

Il se retrouva rapidement avec un avantage matériel (qualité + pions)

Mais ce ne fût qu’illusoire…

La réponse saillante de son adversaire le fit « imploser » en concédant une pièce.

La finale s’engagea avec deux pions pour compenser sa pièce de retard.

Mais sa jeune adversaire ne lui laissa aucune chance

Résultat : 0-1

Score : 3-4

 

 

Table : 6

Stéphane rencontre un adversaire classé 1841. Toute sa partie se résume à un combat positionnel.

L’un comme l’autre tricotent avec leurs pièces…

A ce petit jeu la, Stéf est dans son élément.

Il accentue son avantage positionnel tranquillement jusqu’à la finale.

Malgré quelques soubresauts, son adversaire doit s’incliner.

Résultat : 1-0

Score final: 4-4




Ce résultat ne nous permet donc plus d’avoir notre destin entre nos mains pour la ronde de demain…

Qu’à cela ne tienne, toute l’équipe termina la soirée chez Thierry pour un apéro, pour se conclure dans un resto « karaoké » où nous échangeâmes des politesses vocales à coup de :

Dorothée, Bioman, Alizée, Annie Cordy…

Autant vous dire que certains d’entre nous se sentaient plus à l’aise devant un échiquier !

La bonne humeur rayonna toute la soirée.

Voila le secret de la préparation des joueurs de l’équipe 1 avant la ronde du lendemain…

Thierry Bernardin

Ronde 7 du dimanche 25 mars 2012

Cette 7ème ronde nous faisait voyager dans la banlieue Parisienne

Dans le club de Juvisy.

Il s’agit de leur équipe 2 (nous avions pris une raclée l’année dernière face à leur équipe 1)

Leur situation est délicate sur le plan mathématique, dans la mesure où il leur faut absolument nous battre pour entretenir un mince espoir de maintien.

Contrairement à nous, qui jouons toujours le podium en cas de victoire

 

Table 8:

Dan rencontre une jeune adversaire classée un poil en dessous de 1600.

C’est une attaque de roques opposés qui se met en place.

Le seul hic, est que c’est son adversaire qui attaque toute seule sur son monarque.

L’affaire est rapidement entendue après 1h35 de jeu

Résultat : 0-1

Score : 0-1

 

 

Table 7:

Joachim rencontre un adversaire coté une petite centaine de point de moins que lui.

Ils récitent tous les deux leur ouverture rapidement.

Joachim tend un petit piège à son adversaire en lui offrant un pion.

La prise de celui-ci entrainerait un mat en deux…

Et bien son adversaire réfléchit et le prend !

Résultat : 1-0

Score : 1-1

 

 

Table 6:

Stéphane à une opposition d’un joueur classé aux alentours des 1850.

Sa partie se déroule tranquillement jusqu’au moment où il se rend compte qu’il gaffe…

Il lâche un pion sans aucune compensation.

Qu’à cela ne tienne, il profite du mauvais placement des pièces adverses pour orienter son jeu sur le monarque adverse.

Et c’est une attaque concluante avec au passage une belle combinaison.

Résultat : 1-0

Score : 2-1

 

 

Table 1:

Jean-Renaud s’installe à la table avec la ferme intention de maintenir son invincibilité. Il rencontre un joueur classé légèrement au dessus de 2140.

Tout semble se dérouler comme sur des roulettes lorsqu’il se retrouve avec deux pions nets de plus…

C’est alors qu’il se met à jouer moins précis, donnant ainsi de la compensation dynamique à son adversaire.

Et à la surprise générale, il zappe un coup, et se voit contrait de concéder sa Dame pour une Tour !

Il doit abandonner quelques coups plus tard…

 

 

Résultat : 0-1

Score : 2-2

 

 

Table 3:

Nolwenn innove dans son ouverture.

Il se voit répondre un coup tout aussi innovant.

Et c’est dès le 2ème coup qu’ils improvisent l’un et l’autre.

Son adversaire semble décidé à bétonner, alors que lui n’a que pour objectif de mater.

La partie est à sens unique, et après une résistance farouche, son adversaire abdique sous les coups de boutoir après 3h45.

Résultat : 1-0

Score : 3-2

 

 

Table 4:

Max rencontre une adversité de force quasi équivalente à la sienne.

A aucun moment il n’est inquiété.

Il déroule tranquillement son jeu jusqu’à grappiller un pion.

Son adversaire se prend les pieds dans le tapis en essayant de combiner.

Max en ressort avec une pièce nette de plus.

La transposition en finale lui permet de conclure.

 

Résultat : 1-0

Score :4-2

 

 

Table 2 :

Christophe nous concocte sa recette classique.

¾ coups joués rapidement et il se met en mode "veille" pendant 20mn…

Sa partie semble délicate à gérer sur le plan positionnelle, mais avant tout au temps.

Il doit composer avec l’incrément de temps durant plus d’une vingtaine de coups (il possédait moins de 10mn après 12 coups…)

Mais sa combativité lui permet de passer le contrôle de temps en transposant dans une finale favorable.

Il l’emporte après 4h15 de jeu

Résultat : 1-0

Score : 5-2

 

 

Table 5:

Il ne reste plus que notre capitaine en course.

Son jeune adversaire à un niveau très proche du sien.

Thierry reprend sa bonne vielle formule en se retrouvant rapidement sur la défensive à la sortie de l’ouverture.

Il souffre le martyr durant tout le milieu de jeu.

Ajouter à cela une crise de temps… et le mélange est détonnant !

Comme souvent, ses partenaires se demandent à quelle sauce il va se faire « manger »

Il s’accroche à ce qu’il peut en attendant une opportunité.

C’est ce qui se produit, lorsqu’il parvient à échanger une grande partie des pièces pour transposer dans une finale de Tours.

Son adversaire possède bien un pion passé éloigné sur lequel il mise tout.

Mais Thierry est serein dans sa finale, voyant bien que malgré l’arrivée de celui-ci à une case de la promotion, le mauvais positionnement de la Tour adverse poserait quelques soucis.

Il en profite pour gagner un puis deux et le dernier pion adverse pour arriver dans une finale T+3 pions liés contre une Tour seule.

Tout le monde s’attend à ce que son adversaire abandonne…

Mais pas du tout !

Il continue durant plus d’une vingtaine de coups !

Notre capitaine décide de faire comme son adversaire en faisant « mumuse » sur l’échiquier jusqu’à l’abandon.

 

Résultat : 1-0

Score final: 6-2

 

Grace à cette victoire, nous confortons notre 3ème place !

 

Rendez-vous les 12 et 13 mai 2012 pour les deux dernières rencontres où nous recevrons Gif sur Yvette (les 2ème) et St Pryvé (les derniers)

Thierry Bernardin

Ronde 6 du dimanche 05 février 2012

Pour cette 6ème ronde, nous accueillons St Georges sur Baulche (Yonne – 89)

La composition de cette équipe est très imprévisible…

 

 

Table 7:

Face à un joueur classé en deçà des 1600 Thierry ouvre le bal rapidement en un peu moins d’1h30

Il ne se fourvoie pas comme lors de la ronde précédente, en prenant rapidement d’assaut le monarque adverse

En résumé, ce fût une attaque de roque opposé ou seuls les noirs attaquèrent…

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

 

Table 4:

Stéphane ne traîne pas non plus en l’emportant en à peine 2h…

Un envahissement des cases centrales avec une marée de pions finirent par menacer de gagner du matériel…

Cela semblait suffisant à son adversaire pour baisser les armes en moins de 25 coups

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

 

Table 8:

Dan rencontre la féminine adverse qui est classée 450pts en dessous du sien…

Elle ne prend pas de risque, après avoir grappillé un pion, elle transpose rapidement en finale

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

 

Table 6:

Joachim joue face à un joueur qui lui rend 350 pts…

Sa partie se résume de la plus simple des manières…

L’art et la manière de forcer des positions au risque de se retrouver dans une finale largement inférieure…

Après que la partie en soit rapidement arrivée en finale, Joachim refuse toutes les propositions de nulle de son adversaire et préfère prendre des risques

Estimant que notre rencontre n’en subirait aucune conséquence, il force plus qu’il n’en faut au point d’aborder une finale de pion ingagnable (pour lui)

Sauf qu’à vouloir trop en faire, son adversaire parvient à promouvoir un pion alors que le sien n’est encore que sur la 7ème rangée de la colonne g (trait à son adversaire)

Celui-ci démontre sa maitrise technique pour l’emporter sans coup férir !

Résultat : 0-1

Score : 3-1

 

 

Table 2:

Christophe démontre son réalisme avec les pièces blanches en mystifiant son adversaire en moins de 30 coups !

Il profite d’un grand roque aventureux pour déployer une forte attaque sur les pièces entourant le Roi adverse.

Une petite promotion d’un pion lui permet d’encaisser une pièce nette…

C’est suffisant aux yeux de son adversaire qui abandonne

Résultat : 1-0

Score : 4-1

 

 

Table 1:

Pour faire simple, Jean Renaud adopte une ouverture des plus classiques où, la transposition en finale s’effectue après de multiples échanges.

C’est une finale complètement égale avec T+F de couleurs opposées qui se présente…

Ils attendent conjointement le contrôle de temps avant de se séparer sur le partage du point

Résultat : ½

Score : 4-1

 

 

Table 5 :

C’est une partie rondement menée que nous a concoctée Max.

Une ouverture ou il prend rapidement l’ascendant, le gain d’un pion suite à une petite combinaison, une transposition en finale lui permettant d’encaisser un pion supplémentaire tout en démontrant la force d’un bon Fou face à un cavalier lorsque le centre est ouvert…

Résultat : 1-0

Score : 5-1

 

 

Table 3:

Nolwenn affronte le seul jeune jour de l’équipe d’en face.

Celui-ci est classé un poil au dessus de 1900

Subissant quelques assauts de son jeune adversaire, il parvient à tout neutraliser.

Il parvient même à glaner un pion au passage…

Mais ce pion le contraint à subir une forte pression sur les colonnes ouvertes autour de son Roi…

En crise de temps il choisit de donner une qualité afin de former une forteresse…

Mais une gaffe l’oblige à lâcher prise bien plus tôt que prévu…

Résultat : 0-1

Score final: 5-2

 

Grace à cette victoire, notre maintien est assuré à 99.99% !

 

Rendez-vous le 25 mars 2012 pour un déplacement à Juvisy…

Thierry Bernardin

Ronde 6 du dimanche 05 février 2012

Pour cette 6ème ronde, nous accueillons St Georges sur Baulche (Yonne – 89)

La composition de cette équipe est très imprévisible…

 

 

Table 7:

Face à un joueur classé en deçà des 1600 Thierry ouvre le bal rapidement en un peu moins d’1h30

Il ne se fourvoie pas comme lors de la ronde précédente, en prenant rapidement d’assaut le monarque adverse

En résumé, ce fût une attaque de roque opposé ou seuls les noirs attaquèrent…

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

 

Table 4:

Stéphane ne traîne pas non plus en l’emportant en à peine 2h…

Un envahissement des cases centrales avec une marée de pions finirent par menacer de gagner du matériel…

Cela semblait suffisant à son adversaire pour baisser les armes en moins de 25 coups

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

 

Table 8:

Dan rencontre la féminine adverse qui est classée 450pts en dessous du sien…

Elle ne prend pas de risque, après avoir grappillé un pion, elle transpose rapidement en finale

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

 

Table 6:

Joachim joue face à un joueur qui lui rend 350 pts…

Sa partie se résume de la plus simple des manières…

L’art et la manière de forcer des positions au risque de se retrouver dans une finale largement inférieure…

Après que la partie en soit rapidement arrivée en finale, Joachim refuse toutes les propositions de nulle de son adversaire et préfère prendre des risques

Estimant que notre rencontre n’en subirait aucune conséquence, il force plus qu’il n’en faut au point d’aborder une finale de pion ingagnable (pour lui)

Sauf qu’à vouloir trop en faire, son adversaire parvient à promouvoir un pion alors que le sien n’est encore que sur la 7ème rangée de la colonne g (trait à son adversaire)

Celui-ci démontre sa maitrise technique pour l’emporter sans coup férir !

Résultat : 0-1

Score : 3-1

 

 

Table 2:

Christophe démontre son réalisme avec les pièces blanches en mystifiant son adversaire en moins de 30 coups !

Il profite d’un grand roque aventureux pour déployer une forte attaque sur les pièces entourant le Roi adverse.

Une petite promotion d’un pion lui permet d’encaisser une pièce nette…

C’est suffisant aux yeux de son adversaire qui abandonne

Résultat : 1-0

Score : 4-1

 

 

Table 1:

Pour faire simple, Jean Renaud adopte une ouverture des plus classiques où, la transposition en finale s’effectue après de multiples échanges.

C’est une finale complètement égale avec T+F de couleurs opposées qui se présente…

Ils attendent conjointement le contrôle de temps avant de se séparer sur le partage du point

Résultat : ½

Score : 4-1

 

 

Table 5 :

C’est une partie rondement menée que nous a concoctée Max.

Une ouverture ou il prend rapidement l’ascendant, le gain d’un pion suite à une petite combinaison, une transposition en finale lui permettant d’encaisser un pion supplémentaire tout en démontrant la force d’un bon Fou face à un cavalier lorsque le centre est ouvert…

Résultat : 1-0

Score : 5-1

 

 

Table 3:

Nolwenn affronte le seul jeune jour de l’équipe d’en face.

Celui-ci est classé un poil au dessus de 1900

Subissant quelques assauts de son jeune adversaire, il parvient à tout neutraliser.

Il parvient même à glaner un pion au passage…

Mais ce pion le contraint à subir une forte pression sur les colonnes ouvertes autour de son Roi…

En crise de temps il choisit de donner une qualité afin de former une forteresse…

Mais une gaffe l’oblige à lâcher prise bien plus tôt que prévu…

Résultat : 0-1

Score final: 5-2

 

Grace à cette victoire, notre maintien est assuré à 99.99% !

 

Rendez-vous le 25 mars 2012 pour un déplacement à Juvisy…

Thierry Bernardin

Ronde 5 du dimanche 15 janvier 2012

C’est un déplacement à priori, dans nos cordes qui nous attendait pour cette 5ème rencontre.
Hormis le 1er échiquier, nous avons les faveurs des pronostics sur toute les tables.
Mais la méfiance est de rigueur car, malgré leur classement actuel, ils se sont permis le luxe d’accrocher la seule équipe qui nous avait battus !

Table 5
Cela démarre plutôt bien avec Stéphane qui rencontre un joueur qu’il avait déjà battu à plusieurs reprises lors de différents Opens.
Sa partie se déroule limpidement, et en à peine plus de 2 heures, la cause est entendue.

Résultat : 1-0
Score : 1-0
 
Table 4
Notre capitaine entame une ouverture totalement improvisée.
Refusant un gambit, il se retrouve dans une position plus que délicate…
Ils n’ont pas dépassé les dix coups, que notre spécialiste des poubelles s’apprête à rendre les armes !
C’est au moment où une lueur d’espoir apparait, de part la tergiversation de son adversaire, que le zeïtnot vient se mêler à l’histoire.
Sa mise à mort est effective en moins de 25 coups !
Autant il pouvait affirmer qu’il était possible de se sortir de « poubelle », mais la, c’était plutôt une canche…

Résultat : 0-1
Score : 1-1

 
Table 1
Christophe est dans la position d’outsider.
Très rapidement il subit une déferlante de pions sur son roque, qui plus est, avec les roques opposés.
Nous ne sommes pas très optimistes sur la tournure de sa partie…
Mais son adversaire semble se précipiter, en omettant de développer l’ensemble de ses pièces.
Christophe n’en demande pas tant, et profite de quelques échanges pour gober un, puis deux pions.
Les échanges s’accentuant, son adversaire baisse pavillon !

Résultat : 1-0
Score : 2-1
 
Table 8
Dan revient parmi nous pour rencontrer une adversaire tenace.
Elle innove dans un nouveau système de jeu dans l’ouverture.
Sur une mauvaise décision de reprise d’un pion, elle doit finalement en concéder un
Une fois toutes les pièces échangées ce pion fera la différence

Résultat : 0-1 
Score : 2-2

 
A mi parcours, nous sommes déjà tout heureux de ne pas être menés au score.
A la vue des quatre dernières tables, nous sommes plutôt pessimistes

Table 7
Max se retrouve très rapidement avec un avantage d’espace.
Avec en prime l’activité…
En bref, tous les éléments sont en place pour une victoire nette et sans bavure.
Mais sont adversaire défend bec et ongle…
En voulant forcer un peu la position, il omet un clouage et lâche un pion net !
Suite à cela, une répétition salvatrice se présente pour lui

Résultat : ½
Score : 2-2

 
Table 6
Alex rencontre un adversaire de force équivalente.
Contrairement à ses habitudes, il ne blitz pas dans la première phase de jeu.
Ratant le gain d’un pion, il se retrouve en difficulté après une pénétration de la Dame adverse dans son camp.
Une succession d’échanges s’engage, et à la sortie, c’est un pion…en moins pour l’entrée en finale.
Il parvient bien à le récupérer pour finalement jongler avec un cavalier pour le moins passif face à un très bon fou.
Il semblait y avoir plusieurs plan de nulle, voir même de gains selon les choix adverses, mais la partie en décida autrement…

Résultat : 0-1
Score : 2-3

Sur les deux dernières tables restantes, nous n’avons plus d’autre choix que de scorer !


Table 3
Nolwenn nous gratifie d’une variante dont il a le secret.
Sont adversaire semble en avoir eu vent…
Car un petit pion vient rapidement garnir la musette adverse.
Malgré son pion de plus, son adversaire ne semble pas décidé à en profiter.
Voyant cela, Nolwenn parvient à transposer dans une finale T+F contre T+C.
De subtiles manœuvres lui permettent de récupérer son pion.
Son fou prenant l’ascendant sur le cavalier adverse, il échange les Tours.
Son adversaire ne bouge pas une oreille en se contentant de virevolter avec son cavalier…
Voyant que la position de la 1ère table semblait complètement bouchée, Nolwenn prend de plus en plus de risque…
La crise de temps vient se mêler à l’histoire…
C’est d’abord une puis deux fourchettes de cavalier qui viennent mettre fin à nos espoirs

Résultat : 0-1
Score : 2-4


Table 2
La partie de Jean-Renaud se résume ainsi.
Partie tranquille d’un coté comme de l’autre ou, notre 1er échiquier est le seul à produire un peu de jeu.
Son adversaire parvient à tout échanger au moment de proposer le partage du point juste avant d’entrer dans une finale de Fou de même couleur.
Jean-Renaud, en équipier modèle, vient voir son capitaine, pour lui faire part de la proposition de nulle adverse. (Il était en zeïtnot depuis quelques coups, et le contrôle de temps était encore dans une dizaine de coups)
Malgré tout, son capitaine lui demande de poursuivre encore un peu
A ce moment la, nous étions plutôt engagé pour prendre une valise…
Le contrôle de temps passé, c’est de longue manœuvre de Fou et de Roi pour tenter de briser la défense adverse.
C’est finalement après 5h25 de jeu et 80 coups que son adversaire baisse les armes.

Résultat : 1-0
Score final: 3-4

C’est une grosse frustration qui nous anime à la sortie de la salle.
Suite à cette défaite, nous sortons du podium…

Il aurait été agréable d’avoir, ne serait ce qu’un petit café de leur part comme de coutume dans les Interclubs…

Rendez-vous le 05 février à domicile face à St Georges sur Baulche (89)
Thierry Bernardin

Ronde 4 du dimanche 11 décembre 2011

Pour cette quatrième ronde du championnat, c’est un déplacement en Région Parisienne qui nous attendait

Plus précisément à Yerres (dans le fin fond de l’Essonne)

Afin de nous détendre avant les joutes, nous nous restaurons dans un restaurant Chinois (succulent d’ailleurs) situé à quelques kilomètres de la salle de jeu.

L’ambiance est plus que détendue avant de nous plonger dans nos parties…

Arrivé sur place, nous découvrons la composition de l’équipe adverse, sans réelle surprise.

Nous nous doutons bien que les parties vont être très serrées, à la vue des différences « Elo » sur chaque échiquier…

Nous partons légèrement favoris sur 7 des 8 tables.

Seul notre capitaine rend une petite quarantaine de points.

 

Table 8:

Evelyne joue pour la première fois pour notre équipe 1…

Son adversaire (non classée) semble sortie d’un défilé de mode…

Les choses ne trainent pas pour elle avec une variante ultra agressive qui se conclut en 6 coups !!!

Après avoir joué rapidement les 5 premiers coups, son adversaire se rend compte que tout s’écroule autour de son Roi…

Après une réflexion d’une vingtaine de minute, son adversaire n’a pas le temps de jouer son coup que son portable se met à bipper…

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

Table 4:

Stéphane  s’engage dans une partie ou tout semble propice à un enferment de Dame adverse.

C’est au détriment d’un pion tout de même.

Se rendant compte que sa combinaison ne fonctionne pas si bien que cela, il accepte la répétition de position après 2h30 de jeu

Résultat : 1/2

Score : 1-0

 

Table 7:

Maxime rencontre un adversaire qui ne semble pas décidé à lâcher le « morceau » facilement.

En à peine moins de 15 coups, sa position est clairement avantageuse…

Il possède un pion de plus avec l’initiative.

Une rapide transposition en finale avec le bon Fou pour lui (face à un cavalier à l’agonie) lui permet d’inscrire le 2ème point pour notre équipe au bout de 3 heures de jeu.

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

Table 3:

Thierry (notre capitaine) se retrouve dans une situation particulière…

Il ne semble pas parti pour jouer une de ses « poubelles » habituelles…

Mieux encore…tous les éléments semblent rassemblés pour qu’il se dirige vers une partie victorieuse sans le moindre souci !

Aux dires mêmes de ses partenaires, c’était à se demander si il ne s’était pas trompé de coté d’échiquier, tant sa position lui était favorable…

Mais sans vraiment se méfier, il tricota pour fignoler son attaque…

Pendant ce temps-là,  son adversaire "bétonnait" du mieux qu’il pouvait au point de répéter les coups…

Jusqu’au moment où, en voulant coordonner ses pièces, une répétition de position se profila.

Une proposition de « nulle » fusa de la part de son adversaire…

Les minutes s’écoulaient, s’écoulaient, s’écoulaient…

Ne voyant plus trop comment percer la muraille adverse, tout en ayant un œil sur les positions des échiquiers voisins, il accepta…

Résultat : ½ 

Score : 2-0

 

Table 2:

Christophe rencontrait un adversaire qui lui rendait un peu plus de 130pts.

A notre grande surprise, une fois l’ouverture franchie en moins d’une heure (si si, c’est possible…) il eut l’agréable surprise de voir son adversaire encore plus mal que lui au temps !

Cela eut pour effet d’inciter celui-ci à sacrifier une pièce (pour deux pions) sur son roque…

Sa position commençait à se compliquer lorsque, lors d’un échange de pièces, la Dame adverse fût laissée en prise…

Après quelques dizaines de secondes de réflexion, Christophe la subtilisa !

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

Table 6:

Joachim rencontrait un adversaire de force quasi équivalente.

La partie s’engagea rapidement dans une succession d’échanges, au point de n’avoir plus qu’une pièce mineure + Dame et pions de chaque coté en deux temps, trois mouvements…

Son adversaire profita de l’occasion pour lui proposer le partage du point…

Il refusa à tempo…

Quelques coups plus tard, alors qu’il venait de grappiller un deuxième pion, son adversaire tomba au temps…

Résultat : 1-0

Score : 4-0

 

Table 5 :

Laurent revient parmi nous pour cette joute Parisienne avec la ferme intention de « scorer »

Sa partie s’engage de la meilleure des manières, avec le gain d’un pion, le Roi adverse commençant à être dans les courants d’airs.

Son initiative lui permet de gagner une qualité nette !

Son adversaire défend tant bien que mal au point de parvenir à enfermer la Dame de notre petit « Lô »

C’est au prix d’une pièce qu’il parvient à l’extirper de ce mauvais pas…

A partir de ce moment, son adversaire semble galvanisé et attaque à tout va.

Tel un équilibriste, Laurent parvient à maintenir sa position sur un fil.

Après moult retournements, ils se retrouvent dans une finale :

Tour + Dame et 3 pions de chaque coté…

Il propose le partage du point à son adversaire, qui finit par accepter

Résultat : ½

Score : 4-0


Table 1:

Jean-Renaud s’installait à la première table avec l’envie d’inscrire son premier point entier…

Après quelques minutes de jeu une interversion de coup lui fit commettre une gaffe…

Il laissa un pion central net en prise.

Son adversaire ne s’y attarda même pas et le refusa.

De l’aveu même de Jean-Renaud, c’était bien une « boulette ! »

La frayeur étant passée, ce fût à son adversaire de commettre une erreur au point de concéder un pion.

Une succession d’échanges les entraînent dans une finale de Tour.

Malgré son pion de plus, la position reste stérile…

Il propose le partage du point après 3h45 de jeu

Résultat : ½

 

Score final: 4-0

 

C’est donc une troisième victoire d’affilée qui vient récompenser nos efforts.

Nous ne sommes plus qu’à 1 point des deux leaders…Prochaine étape, cela sera un nouveau déplacement en Région Parisienne à Sceau le 15 janvier 2012.

Thierry Bernardin

Ronde 3 du dimanche 13 novembre 2011

Pour cette deuxième ronde du week-end, c’est cette fois-ci nos voisins de Chécy qui se présentaient dans notre antre.

Ils ont la particularité d’être les  leaders du championnat !

 

Tout comme nos adversaires de la veille, ils ne présentent pas leurs meilleurs joueurs…

 

Table 7:

Alex est confronté à un jeune adversaire qui a bien l’intention de « se le faire »

L’événement de cette partie, est que son adversaire joue plus rapidement que lui !

Cela n’arrive pas tous les jours…

Mais la différence de niveau (un peu moins de 300pts d’écart) se fait vite ressentir sur les choix tactiques

La paire de Fou d’Alex combinée à sa Dame font des merveilles dans le camp adverse…

Après l’échange de celle-ci, les deux pions grappillés suffisent pour l’emporter.

Son adversaire gigote un peu, puis il abandonne juste avant de se faire mater après à peine 2 heures de jeu.

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

Table 6:

Jock rencontre un adversaire bien moins bien classé que lui (+ de 300pts d’écart)

Sa partie tourne rapidement à la « boucherie »

Son adversaire tombe dans un piège "théorique" dés le 8ème coup, et concède une pièce nette !

Le reste n’est qu’une formalité, et son adversaire abandonne au 22ème coup.

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

Table 5:

Stéphane a un adversaire qui lui rend pratiquement 300pts.

La recette de la partie est simple…

Son adversaire joue une variante d’échange dans l’ouverture, échange toute les pièces le plus rapidement possibles.

Il parvient à ses fins, puisque Stéphane ne prend pas le moindre risque.

Il lui plante un échec perpétuel.

Résultat : ½  

Score : 2-0

 

Table 2:

Jean-Renaud joue l’ainé des Cassiens présent…

Toute l’action se déroule sur l’aile dame.

Ils ont visiblement décidé de ne pas s’approcher du monarque adverse…

Son adversaire prend la décision de proposer le demi-point, alors qu’il semblait avoir un léger ascendant.

Voyant qu’il lui restait moins d’une minute pour franchir le contrôle du temps, il sauta sur l’aubaine !

Résultat : ½  

Score : 2-0

 

Table 3:

Nolwenn a le redoutable honneur de rencontrer leur plus fort joueur.

Ils ont un classement quasi identique (2139/2133) autant dire rien…

Leur partie à pour thème « le tricotage »

Ils jonglent avec leurs pièces jusqu’au 20ème  coup, où le premier échange s’effectue avec un bonus gratuit d’un pion qu’il offre à son adversaire.

Celui-ci exploite mal son pion de plus et commet des fautes positionnelles.

Nolwenn n’en demandait pas tant…

Il accentue sa pression sur le mauvais positionnement des pièces adverses.

Il se permet même de refuser la récupération de son pion, préférant ainsi conserver l’initiative…

Il déclenche les hostilités par un joli sacrifice de Fou sur le roque adverse.

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

Table 1:

Christophe rencontre un adversaire qui lui pose souvent des soucis.

La partie s’engage tranquillement de part et d’autre…

Au 25ème coup, tout va pour le mieux lorsqu’il possède deux pions de plus…

Mais dans une finale de Tour, c’est loin d’être simple.

Une bonne défense adverse le contraint au partage du point.

Résultat : ½

Score : 3-0

 

Table 4:

Thierry rencontre le capitaine adverse

Ils possèdent tous les deux un classement équivalent.

Ils se connaissent très bien, ce qui permet des échanges très conviviaux durant toute la partie

Il faut dire que son adversaire fêtait son anniversaire.

Autant dire qu’une petite victoire le comblerait pleinement !

Ils avaient visiblement des intentions différentes sur l’échiquier.

Pendant que son adversaire concentrait ses forces en direction de son roque, Thierry prépara tranquillement le terrain à l’aile opposée.

Visuellement, son adversaire semblait en avance pour le déploiement de son attaque.

Ce qui incita Thierry à balader son Roi dans des sphères moins mouvementées.

Peu de coups avant le contrôle de temps, Thierry profita d’une imprécision adverse, pour prendre l’initiative.

Il encaissa coup sur coup deux pions puis une pièce avant de prendre une jolie enfilade…sur sa Dame.

Les membres de son équipe hochèrent de la tête en signe de déception…

Il est bon de préciser que l’enfilade n’avait même pas été envisagée !

Qu’à cela ne tienne, ayant une pièce et un pion de plus, il récupéra une Tour en compensation.

Se disant qu’avec des pions centraux tout proches du but, cela pouvait être jouable.

Mais il était dit que rien ne se déroulerait normalement…

Son adversaire ne prit pas l’un de ces deux pions dangereux, ce qui donna encore plus de possibilités à Thierry.

Voyant le score très favorable, ce fut le moment opportun qu’il choisit pour proposer le partage du point.

Son adversaire cogita, se leva plusieurs fois, et voyant que si il acceptait, le match serait définitivement perdu, il opta pour poursuivre…

Son adversaire manqua cruellement de précision, et après une dernière tentative, abandonna au bout de 4h45 de jeu.

Résultat : 1-0

Score : 4-0

 

Table 8:

Dan rencontre une jeune adversaire.

Sa partie se déroule superbement bien…

Un petit sacrifice de Fou (refusé par sa jeune adversaire) lui permet de gagner un pion, et de détruire la position adverse.

Une qualité vient remplir sa musette…

Lorsque survint le contrôle de temps…

A ce moment là, elle répète la position à trois reprises (suite à une succession d’échecs de la Dame adverse)

Au moment où elle joue un coup modifiant cette répétition, son adversaire lui fait remarquer qu’elle c’était « nulle » du fait de cette répétition…

Mais sa demande n’était plus valable du fait de cette nouvelle position qui venait de naître.

Si son adversaire avait pris le temps d’appliquer la procédure (Noter son coup, puis arrêter la pendule pour appeler l’arbitre) l’arbitre, après reconstitution, lui aurait donné gain de cause !

La partie se poursuivit encore quelques coups.

L’échange des Dames vint sonner la fin des espoirs adverses de sauver l’honneur !

Résultat : 1-0

Score final: 5-0

 

Cette deuxième victoire de rang durant ce week-end nous permet d’envisager plus sereinement la suite de ce championnat.

De part les résultats du week-end, un regroupement s’opère en haut du tableau et nous remontons ainsi à la 4ème place

 

Prochaine étape, cela sera un déplacement en Région Parisienne à Yerres le 11 décembre 2011

Thierry Bernardin

Ronde 2 du samedi 12 novembre 2011

Pour la première partie de cette double-ronde, ce sont nos voisins de l’Echiquier du Gâtinais (Amilly) qui venaient nous rendre une petite visite

A notre grande surprise, leur 1er échiquier était absent…

A première vue, nous partons avec les faveurs des pronostics sur sept des huit tables.

 

Table 7:

Alex rencontre un adversaire classé un peu moins de 1700

Fidèle à ces grandes habitudes, il blitz son adversaire…

A ce petit jeu là, il se retrouve rapidement en difficulté.

Mais une poussée précipitée d’un pion central change la donne.

Pensant gagner du matériel, son adversaire insiste en zappant un pseudo sacrifice de Dame entrainant un mat du couloir

Résultat : 1-0

Score : 1-0

 

Table 8:

Dan a une opposition à sa portée car son adversaire lui rend la bagatelle de 350pts…

Les deux joueuses innovent tour à tour dans la théorie jusqu’au moment ou un incident vient émailler leur partie.

Un téléphone sonne !

Il s’agit de celui de son adversaire…

Résultat : 1-0

Score : 2-0

 

 

Table 2:

Christophe se voit opposer un joueur solide ayant un classement oscillant aux alentours des 2100

Dès le 3ème coup, il se plonge dans un abîme de réflexion.

Après près de 2h30 de jeu, son adversaire lui propose le partage du point…

Etant donné qu’ils en étaient au 14ème coup et que Christophe n’avait plus que 7 minutes…

Je vous laisse deviner le choix Cornélien qui s’imposait…

Résultat : ½

Score : 2-0  

 

Table 1:

Jean-Renaud effectuait ses premières armes pour notre équipe (c’est un transfuge d’un club Parisien)

Il rencontrait le capitaine de l’équipe adverse…

Dés le 13ème coup, la nulle lui fut proposée…

Il refusa, pour poursuivre les débats.

Voyant sa position qui n’évoluait pas plus que cela, conjointement aux résultats favorables de l’équipe, il accepta 15 coups plus tard.

Résultat : ½

Score : 2-0

 

Table 5:

Maxime se retrouvait dans la peau du seul joueur de l’équipe « théoriquement »  faible

Il opte pour une nouvelle ouverture de son répertoire…

Il prend un petit ascendant très rapidement, profitant surtout des courants d’airs autour du Roi adverse.

L’envie de casser la chaine de pion adverse joue des tours à son adversaire.

Le mauvais positionnement du monarque adverse permet à Max de combiner jusqu’au mat !

Résultat : 1-0

Score : 3-0

 

 

Table 4:

C’est face à un ancien membre du club que Thierry s’installe.

La partie s’engage tranquillement dans une ouverture qui lui rappelle des souvenirs récents (C’est le même ordre de coups que lors de son match du week-end dernier en coupe de France)

Cette fois-ci, sa position est bien plus agréable.

Il gagne un pion dés le 17ème coup, qu’il restitue 10 coups plus tard…

Il décide alors d’offrir une qualité nette afin d’infiltrer l’un de ses cavaliers dans la position adverse.

Se rendant compte de la force de ce cavalier, son adversaire lui proposa immédiatement le partage du point !

S’assurant que les derniers échiquiers étaient favorables, Thierry accepta

Résultat : ½

Score : 3-0

 

 

Table 6:

Stéphane rencontre un joueur classé un chouilla au dessus de 1900.

La partie pourrait se résumé par : "comment faire nulle ?"

Les deux protagonistes ne prennent pas de risques inconsidérés.

Ils effectuent une succession d’échanges les entrainant dans une finale assez plate.

Voyant que l’issue de la rencontre était scellée, son adversaire lui propose le partage du point…

Résultat : ½

Score : 3-0

 

 

Table 3:

L’opposition semble également en notre faveur sur un plan purement « Elo »

L’ouverture qui s’engage était sensée permettre à Nolwenn, moyennant un pion, d’avoir de l’activité.

Or sans trop savoir comment, il avait effectivement investi un pion, mais l’activité semblait plus présente chez son adversaire…

Après quelques tours de passe-passe, Nolwenn parvint à rétablir l’équilibre matériel.

Ce qui entraina une proposition de nulle de son adversaire (32ème coup)

Mais Nolwenn voyait sa finale plutôt favorable, malgré l’égalité matérielle (C+D+5pions de part et d’autre)

C’est alors qu’un sacrifice de cavalier vint perturber ses plans…

Le demi-point semblait inéluctable…

Mais c’était sans compter sur la maestria de Nolwenn !

Il tenta un coup de « Jarnac » en laissant le Roi adverse s’infiltrer…

Malgré un long temps de réflexion, son adversaire se trompa de case, et au lieu de gagner la partie, avec la promotion d’un de ses pions, il se prit une fourchette en 1 coup !

Réduisant à néant tous ses espoirs

Résultat : 1-0

Score final: 4-0

 

C’est finalement une victoire logique qui vient couronner ce samedi ensoleillé.

Cela nous permet de nous situer dans le ventre mou du classement général.

Thierry Bernardin

Ronde 1 du dimanche 16 octobre 2011

Pour démarrer cette nouvelle saison, c’est l'équipe d’Evry Grand Roque qui vient nous rendre visite.

 

 

A la vue de leur effectif, nous considérons qu’ils ont déplacé une « petite équipe »

Il n’empêche qu’à la vue des Elos respectifs, ils ont l’ascendant sur sept des huit tables !

Objectivement seules les tables 1, 2, 3 et 8 sont clairement à leur avantage

 

 

Table 8

C’est un retour délicat à la compétition qui attend Dan avec une adversité de + de 270pts en sa défaveur.

Son manque  de pratique lui fait commettre plusieurs imprécisions dans l’ouverture.

Face à un vieux briscard, cela ne pardonne pas…

C’est d’abord un, puis deux pions, puis une qualité, et tout s’écroule.

Elle abdique après 2h10 de jeu…

Résultat : 0-1

Score : 0-1

 

 

 

Table 6

Stéphane rencontre un adversaire de force équivalente.

Pour résumer leur partie, je dirais :

Ouverture calme, quelques échanges par-ci par-là, une petite finale de deux Tours + pions chacun se concluant par le partage du point.

Résultat : ½

Score : 0-1

 

 

 

Table 7

Joachim engage une partie dans laquelle il pourra nourrir des regrets.

A de nombreuses reprises il rate le coche…

Son adversaire gesticule tant bien que mal en défense pour enfin parvenir à extirper le demi-point.

Résultat : ½

Score : 0-1

 

 

 

Table 2

Christophe rend une petite centaine de points pour cette première partie de l’année.

Cela ne l’inquiète pas outre mesure…

Il récite la théorie d’une ouverture qu’il semblait plutôt bien maîtriser…

Mais sans vraiment comprendre le pourquoi du comment, il est déjà, très mal embarqué au bout de 15 coups !

Il est contraint de donner une pièce suite à une petite combinaison adverse.

Il tente bien de valoriser son semblant de jeu, mais la défense adverse l’oblige à baisser les armes en moins de 30 coups…

Résultat : 0-1

Score : 0-2

 

 

 

Table 3

Maxime fait face à leur féminine (classée 2131 !)

C’est une partie ou chacun tente sans trop se découvrir…

Après de multiples échanges, le partage du point est conclu juste avant le contrôle de temps dans une finale complètement égale (D+F et pions de chaque coté)

Résultat: ½

Score : 0-2

 

 

 

Table 4

Le capitaine (Thierry) se retrouve dans une situation pour le moins originale, en étant le seul joueur de notre équipe à partir avec les faveurs des pronostiques « ELO » (39pts ne représentent par un fossé pour autant)

Comment décrire sa partie ?

Un cocktail de tricotage de ces pièces sur les rangées 6, 7 et 8.

Un retard de développement (est ce surprenant de sa part ?), un brin de patience.

Comme à son habitude, il attend que le vent passe…

Une tentative de combinaison erronée de son adversaire lui permet de prendre l’initiative, pour ne plus la lâcher

Il se retrouve avec F+C pour une Tour + 1 pion, mais la coordination entre sa Tour et sa Dame met une pression énorme sur son adversaire, qui se retrouve en crise de temps…

Il ne relâche pas son étau, et fini par faire tomber son adversaire au temps (le mat était imminent)

Résultat : 1-0

Score : 1-2 

 

 

 

Table 5

Laurent rencontre un adversaire coté d’une petite trentaine de point supérieur à lui.

 

Autant dire pas grand-chose…

La partie est d’une grande platitude, pas tant par les coups que par la cadence (les 10 premiers coups en près de 2 heures)

Les choses s’accélèrent en finale lorsqu’il ne leur reste que quelques pions + un cavalier chacun…

Laurent s’embrouille sur un échange de pion et il fini par en lâcher un…

Son adversaire ne faillit pas et transforme son avantage sans coup férir.

Résultat : 0-1

Score : 1-3

 

 

 

Table 1

Nolwenn continue ses tests grandeurs nature…

Face à un adversaire (bien connu de la FFE) à qui il rend environ 130pts, il expérimente sa nouvelle ouverture.

Il  ne s’en sort pas trop mal, avant de concéder un pion, qu’il récupère rapidement suite à un joli rassemblement de pièce autour du monarque adverse.

Il semble se diriger vers une petite « perf », mais c’est sans compter sur les ressources adverses…

Il fini par craquer après près de 5h de jeu.

Résultat : 0-1

Score final : 1-4

 

C’est une défaite logique, mais bon nombre d’équipes risquent de se casser les dents sur nos adversaires du jour…

 

Rendez-vous dans un mois pour la double confrontation « Départementale » avec L’échiquier du Gâtinais et Chécy au menu

Thierry Bernardin

Résultats de la poule: Ronde 1

Saint Pryvé3-4Yerres
Saint Georges1-6Gif sur Yvette
Sceaux1-3Echiquier du Gâtinais
Juvisy II1-5Chécy
Orléans1-4Evry Grand Roque III
   

© 2011 U.S.O. Echecs - 5 rue Pasteur - 45000 ORLEANS
contact@us-orleans-echecs.fr

 
 
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com