Compte-Rendu de Jean-Mi

6° Open International d'Amilly - 18-20 mai 2013

Je sais bien que ça n'est pas au club d'Orléans que ça se passe, mais nos voisins d'Amilly méritent bien qu'on leur réserve une petite place sur notre espace ne serait-ce que pour les remercier de l'extraordinaire accueil, la superbe organisation et la bonne humeur qu'ils nous ont offert à l'occasion du tournoi lent en 6 rondes qui réunissait 54 joueurs.

Comme d'hab la vision que vous en aurez sera celle de ma petite lorgnette qui n'a pas présomption à se vouloir exhaustive.

Pour fixer les choses, je vais à Amilly pour me débarrasser définitivement de mon elo estimé de vétéran sans aucun objectif chiffré mais un engagement résolu à jouer à fond toutes mes parties. Et cet état d'esprit va me servir sacrément parce qu'après analyse, j'aurais bien pu les perdre toutes :-)

Mais avant d'entrer dans le vif, j'aimerais remercier tous ceux qui ont permis que ce we à rallonge soit réussi. Dès le départ avec la disponibilité de Vincent Normand et son professionnalisme tant dans les contacts que dans l'organisation. J'y associe bien évidemment les bénévoles qui ont tenu la buvette et la répartition des repas réservé à l'avance. J'en ai compté une bonne douzaine mais je crois en oublier. Merci à vous toutes et tous.

Je prends plaisir à retrouver les rares amis d'Orléans Antoine et Magali ainsi que notre légende arbitrale Serge et je reconnais quelques visages croisés au hasard des rencontres par équipe. Inscrit depuis à peine à peu plus d'un an au club d'Orléans, je m'aperçois que le monde des échecs ne m'est plus tout à fait inconnu.

Le cadre qui nous est réservé est somptueux : une salle des fêtes grandiose constitue l'écrin et ça file un coup quand on aperçoit les tables et les jeux tous alignés. Pour un peu, on se prendrait pour des cadors :-). L'extérieur très boisé permettra de trouver un peu de repos et de plénitude entre les rondes. Tout à l'air ok alors y'a plus qu'à…

Les rondes vont se disputer à raison de 2 par jour sur une cadence lente de 1h30+30" sans autre bonus. Le premier appariement est publié… sur écran géant (et oui, il n'y a pas que moi qui redoute l'attroupement) et je tombe contre un joueur local qui affiche 2039 Magali est à peine mieux lotie et Antoine rencontre une jeune fille avec un tout petit elo qui terminera… avec le prix de la meilleure féminine et une belle feuille de match. D'ailleurs et d'une manière générale, il faut se méfier des petits jeunes (même les tous petits) parce que le cru du Gâtinais est plutôt prometteur.

Le tournoi accueille 2 maîtres internationaux, l'un venant de Mulhouse dont je n'entendrai pas la voix -mais allez demander à un alsacien de parler c'est comme demander à un marseillais de se taire- et le second a quitté grasse pour un rendez-vous qui lui est maintenant traditionnel dans notre région (les résultats sur le site de l'Échiquier du Gâtinais)

Samedi – Rondes 1-2

On engage les hostilités et pour ma première partie j'utiliserai quasiment tout le temps de même que mon adversaire qui remportera le gain après une poussée malheureuse de ma part et surtout un échec intermédiaire assassin. Il n'en reste pas moins que j'ai pu tenter de combiner et me suis fait vraiment plaisir. Soyons clairs, je n'ai pas le niveau alors je profite de l'occasion pour remercier ce que j'appelle les grands joueurs d'être aussi sympathiques avec les jeunes (vieux) joueurs qui font leurs armes. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas mécontent et n'ai pas la sensation d'avoir paru ridicule en offrant une bonne adversité (enfin, je crois).

L'appariement suivant me propulsera logiquement dans les profondeurs du classement et je rencontrerai un jeune joueur de 6 ans à peine qui m'a donné du fil à retordre (y m'énerve, y m'énerve) dans l'ouverture que j'ai prise peut-être à la légère. Sans conséquence sur le gain je garde maintenant à l'esprit qu'il faut être positivement combatif dès le premier coup et cela va me servir.

La première journée place Antoine 17° avec 1pt, ma pomme 29°/1pt et Magali 44°/0pt. Je retiens cependant les premiers enseignements sur la gestion du temps, le calme apparent et surtout la nécessité de structurer mon raisonnement : coups candidats, élimination des mauvais coups, forces, faiblesses, ouverture, dynamisme, analyse complète des variantes intéressantes (trop complexe si on n'a pas fait le tri)… Bref, je structure ma pensée et je précise ne pas être blond ni m'être foulé récemment un neurone.

Dimanche – Rondes 3-4

Dimanche pluvieux pour les rondes 3 et 4. Les appariements me désigneront 2 joueurs de 1763 à 1711.

Ma première partie s'avèrera désastreuse du côté de l'aile dame où je finis par craquer en poussant un pion de façon hasardeuse et en donnant à mon adversaire un boulevard d'attaque vers mon roi. N'ayant alors plus rien d'autre à perdre, j'entreprends de trouver un contre jeu avec tour et dame en laissant mes autres pièces en prise mais constituant un rempart précaire avant d'arriver jusqu'à mon roi. En très mauvaise position (l'analyse post partie me le confirmera) je parviens finalement à ouvrir une première brèche en échangeant la dame de mon adversaire contre Tour+Fou. Je parviens enfin à calculer une suite d'échecs sans conséquence contre mon Roi qui peut trouver une position stable et j'assène le coup de grâce à mon adversaire sur un schéma tactique que j'ai récemment bossé (comme quoi, ça peut servir).

Le problème, c'est que mes adversaires commencent à douter de la réalité de mon elo sur le papier. La suite leur donnera raison (je biche grave). Restauration avec les plats du traiteur pas mauvais du tout (les plats hein, le traiteur je n'ai pas testé) et repos mérité pour recharger les batteries.

La ronde de l'après midi me permet de mettre en place un très joli sacrifice Fxf7+ et sur une erreur de repli je gagne la dame adverse en laissant C+F quand même (ce n'est pas que je sois près du matos, mais j'aime bien en garder un peu pour la fin). Toutefois, même sans l'erreur de mon adversaire, mon sacrifice est bon et le bénéfice en ma faveur. La suite de la partie n'a pas d'intérêt puisque j'ai vendangé comme d'hab lorsque je suis en position de force et cela aurait pu me coûter la victoire si mon adversaire avait vu un coup subtil qui lui permettait d'obtenir une nulle (je ne l'avais pas vu non plus sur le moment).

On termine cette seconde journée : Jean-Mi 15°/3pts, Antoine 21°/2pts, Magali 35°/2pt et on file à l'hébergement au lycée où j'installe la machine à café qui fera le bonheur des adversaires du jour mais complices du soir. Une fois la chambre vidée nous entreprenons un coaching (c'est vrai qu'on s'éclate quand même) de Magali qui m'avouera le lendemain que cela lui aura été utile pour terminer efficacement une de ses parties. Si maintenant je peux servir à quelque chose c'est qu'il ne va pas tarder à tomber de la m€rd€…

Lundi – Rondes 5-6

… et ça ne loupe pas, pluie battante en ce lundi de pentecôte. Le toit protecteur sur la tête (j'adore ce sport, ça change du rugby dans ma lointaine jeunesse) nous prenons place et je me dis que j'ai dû bien progresser puisque les numéros de table diminuent et que je m'approche doucement de l'estrade hihihi.

Mon adversaire 1948 (mais qui a beaucoup baissé ces derniers temps) me tend la main et me demande gentiment avec un sourire en coin "alors c'est toi le petit elo qui embête les grands ?". Au moins je sais que je vais être mangé, reste à savoir s'il aura le temps de me faire cuire ou s'il devra se contenter d'un repas froid :-)

Finalement il m'aura logiquement dégusté tiède, mais mangé tout de même, en me faisant changer 4 fois de plans moi qui ai déjà du mal à en construire 1 c'est un exploit. Il reste que j'ai donné mon max et qu'il lui a fallu ne pas faiblir pour l'emporter. Notre discussion dans la salle d'analyse m'a été très bénéfique et je saurai valoriser ses conseils avisés. Francky terminera 3° de l'open juste à la suite des maîtres, il n'a pas volé son titre !

Il me reste maintenant à confirmer ma forme sur la dernière partie où je rencontre un compagnon de chambrée classé 1820… et c'est justement l'estimation actuelle de mes capacités sur le peu de partie compatibles que j'ai (6/13 jouées). Nous nous engageons sur une benoni avec de nombreuses combinaisons pour finalement terminer sur une position nulle. Mon adversaire veut toutefois aller un peu plus loin en rejetant ma demande et m'appâte. Je me rappelle mon objectif initial qui est de m'amuser et m'engage dans une poussée risquée mais sans conséquence. Toutefois, notre analyse n'a pas été assez poussée et mon adversaire pouvait aller chercher la gagne à l'autre bout de l'échiquier, mais le temps commencer à se raréfier pour lui et la nulle que j'avais proposée s'imposait naturellement dans l'esprit du jeu.

On termine la journée et le tournoi Jean-Mi 17°/3.5pts/perf 1805, Magali 32°/3pts/perf 1411 et Antoine 35°/2.5pts/perf 1568 (3 parties nulles)

Prix

Remise des prix, photos avec l'élu municipal et verre de l'amitié concluront ces 3 journées intenses constituant mon premier tournoi officiel et resteront bien gravées dans mes souvenirs.

Que mes adversaires malheureux ne regrettent rien puisque classement définitif ou non, cela ne change rien aux résultats et appariements successifs. Et pour votre information je dispose maintenant de suffisamment de parties pour me considérer faire partie de la FFE (famille française des échecs) avec un 1er classement à 1815 si mes calculs sont bons. Ca correspond d'ailleurs à ma performance du we.

Il me reste maintenant à encourager mes coéquipiers et amis du club à venir gonfler les rangs de l'USO pour la prochaine édition du tournoi d'Amilly. Normalement, les communions seront passées et les moumounes plus compréhensives. Et surtout, je pourrais sûrement prévoir en plus du café le Bordeaux et les cannelés pour passer de bonnes soirées.

Merci encore de nous organiser des rendez-vous aussi bien orchestrés et je réserve une ovation spéciale à Vincent Normand d'avoir mené tout le monde de main de maître toujours avec le sourire. Pense à chausser tes lunettes pour la lecture des résultats la prochaine fois et surtout ne laisse pas ton téléphone tout un après-midi allumé dans la salle de jeu mouahaha.

A l'année prochaine !

 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com