Amilly 2011 du 11 au 13 juin

Le superbe reportage de Philippe!
Pour les résultats, cliquer sur les rondes ci-contre ou le classement ----->>
 

1° journée du samedi 11 juin 2011

C'est par une matinée fraîche du samedi 11 juin, que Nino et moi, nous prenons la route pour participer au 4° Open International d'Amilly. Ce tournoi est le support du championnat de la ligue CVL.

Départ à 10h, du domicile de Nino, à Fleury-les-Aubrais. Nous n'avons pas de GPS, nous sommes confiants sur notre sens de l'orientation et du plan dessiné sur la plaquette informative du tournoi. Le trajet se passe normalement et vers 10h55 nous arrivons aux abords d'Amilly. On tourne sur la fameuse D.943 (Vitesse limitée à 50 km/h – radars de part et d'autre de la voie ferrée proche de la salle).

 

Et là, c'est le drame, travaux à 800m. On se dit que les travaux sont après la salle Jean Villar et bien non !!  Les travaux sont au niveau du passage à niveau de la voie ferrée (plus tard on saura que des travaux sont en cours sur la ligne Paris-Clermont).

On se met à la recherche d'un itinéraire bis.

On s 'engage dans une rue et à un passant, très aimable, nous lui demandons le chemin. En cours de route on voit une voiture immatriculée 77, je crois reconnaître le MI PYTEL et je me dis que c'est celle-ci qu'il faut qu'on suive. On la suit et celle-ci, par chance, nous amène à la mairie d'Amilly car le chauffeur n'était pas le MI PYTEL. Sur la place on remarque une petite pancarte cartonnée « ECHECS » et celui de la salle Jean Vilar.

 

Après ce périple on finit par arriver.

Très bon accueil du comité d'organisation, très souriant et bien sûr désolé pour ce contre-temps mais ils ont été prévenus trop tard de ces travaux.

Nous visitons le lieu du tournoi, il est très spacieux, confortable et assez lumineux , de très bonnes conditions de jeux.

Tout ce périple nous a donné faim. Nous nous restaurons, j'ai commandé des plateaux repas pour le midi, ils sont bien copieux pour le prix de 8 euros.

Et là, c'est la surprise, je vois arriver françois et jean ainsi que laurent qui est un local jouant chez lui, donc favori pour gagner le tournoi.

 

Ronde 1 à 13h15


Suite aux travaux, le début de la 1°ronde est décalé d'un quart d'heure car des joueurs sont dans l'itinéraire bis. Au final nous sommes 48, avec la présence de deux grands maîtres, GULIYEV Namig (2554) du club Pion du Roi de Lèves, et LEGKY Nikolay (2435) du club Cavalier Bleu de Drancy. Ils sont suivis par le MI DAVID Vincent du club d'Avoine et de 8 joueurs à plus de 2000 points ELO.

Cette première ronde commence par trois « chocs » échiquéens.

 

          

Ronde 1

Table 23

LAURENT (1734) (senior)

1-0

FIETTE Thomas (1099) (pupille)

 « L'endroit est agréable et clair, c'est très sympathique mais, les stylos (BNP Paribas) ne fonctionnent pas. J'ai gagné une partie contre un jeune qui a eu le courage de participer à ce tournoi. »

 

Ronde 1

Table 18

ROCHER Pierre (1210, pupille)

0 - 1

PHILIPPE (1826, senior)

 « J'ai rencontré un jeune adversaire très combatif. Il a proposé des idées intéressantes mais l'expérience a pris le dessus. Les stylos (BNP Parisbas) fonctionnent. »

 

==> 1° CHOC :

 

Ronde 1

Table 2

NINO (1672) (vétéran)

0 - 1

LEGKY Nikolay (2435) (vétéran) 

Legki lui a dit que c'était une partie difficile. Cela s'est joué en finale, Nino a un pion passé au centre et Legky un pion passé à l'aile Dame. Grâce à une meilleure coordination des pièces noires, le pion passé de l'aile Dame est arrivé le premier. C'est une partie à voir aux cours du jeudi soir.

 

==> 2° CHOC :

 

Ronde 1

Table 4

JEAN (1630) (poussin)

0 - 1

LOIRET Stanislas (2250) 

Partie très intéressante sur une sicilienne Najdorf.

Je cite stanislas : « Jean a le sens du jeu, mais son ouverture manque d'ambition. Il faut qu'il recherche des coups qui lui donnent plus d'initiative. »

Je cite jean : « Un peu triste car je pensais avoir un peu l'avantage mais je n'ai pas su en profiter ».
 

==> 3° CHOC : 

Une sicilienne où Adrien avait l'intention de jouer c4 pour contrôler la case d5 , mais sans y arriver.

François a joué des coups actifs pour viser le pion f2 du 0-0 adverse. « La menace fantôme est revenue », car suite à un sacrifice de cavalier en f2 et malgré la colonne ouverte pour la tour f8, François n'a pas pu récupérer sa pièce et s'est incliné dans la finale qui était inférieure.

 

Ronde 1

Table 7

ALLORANT Adrien (2087, junior)

1 - 0

FRANÇOIS (1610) 


 

Ronde 2 à 18h

 

Ronde 2

Table 17

WEBER Manon (1220) (benj)

0 - 1

JEAN (1630) (pouss)

C'est une partie facile avec le gain d'un pion dès le début.

 

 

Ronde 2

Table 15

RIOTHON-PANNETRAT Clément (1240) (pup)

0 - 1

NINO (1672)

C'est une partie facile où l'expérience de Nino a fait rapidement la différence.

 

 

Ronde 2

Table 5

PHILIPPE

0 - 1

RUBINO William (2111)

Une gaffe dans l'ouverture, une sorte de Grünfeld, où je perds un cavalier car je n'ai pas vu un coup intermédiaire.

 

 

Ronde 2

Table 19

FRANCOIS (1610)

 1 - 0

ROCHER Pierre (1210) (pupille)

C'est une partie facile où l'expérience de François a fait rapidement la différence.

 

 

 

Ronde 2

Table 9

SALLES Louis (2021) (minime)

 1 - 0

LAURENT (1734)

Sur l'analyse des parties de sa saison interclubs laurent a déterminé ses fautes récurrentes sur l'échiquier. S'il arrive à dépasser ses fautes récurrentes il progressera dans le jeu. Malheureusement elles sont réapparues sur l'échiquier, comme le mauvais emplacement de la Dame, laissait son adversaire mettre en place un cavalier en avant-poste …. Par conséquence, cela induit un mauvais développement.

 

Une journée bien remplie. 

Nous prenons le chemin du retour vers 20h30.

 

 

2° journée du dimanche 12 juin 2011

8h45, rendez-vous au club. C'est par une matinée ensoleillée que nous partons en direction d'amilly. Nous sommes conduits par Nino. Très peu de circulation et nous connaissons amilly comme la poche pour éviter tous les travaux.



 

           Ronde 3 à 10h

            

Ronde 3

Table 18

NINO (1672)

1 - 0

LAVALLE Maxime (1009, pouss)

C'est une partie facile où l'expérience de Nino a fait rapidement la différence.

 

Sur une sicilienne Rossolimo, jean s'est retrouvé vite enfermé. Il s'est fait piégé un fou en fianchetto.


Ronde 3

Table 9

JEAN (1630, poussin)

0 - 1

ARENE Olivier (1915) (senior)


 


Je cite Laurent : « J'ai oublié mes démons. Je contourne mes problèmes en faisant des échanges. Comme parfois j'oublie que mon adversaire peut faire des fourchettes alors j'échange les cavaliers adverses même si ce n'est pas recommandé. »


Ronde 3

Table 16

LAURENT (1734)

1 - 0

DUPEUX Siméon (1492) (benj) 



 

 

Je cite Philippe :« Sur une sicilienne Alapine mon jeune adversaire a pris l'avantage. Il se relâche et je parviens à obtenir une position égale. Par contre la finale est désastreuse, j'ai un fou enfermé et de plus je perds un cavalier. » Les jeunes de l'échiquier du Gâtinais sont coriaces.


Ronde 3

Table 13

CAILLET Arnault (1602, min)

1 - 0

DUSSERT Philippe (1826)





Ronde 3

Table 12

DUTREUIL Raphaël (1890, min)

0 - 1

MEUNIER-PION François 

Sur une ouverture Ouest-indienne, l'adversaire ne prenait pas d'initiative au centre et le temps passant l'avantage est allé à François. En zeitnot, François applique une combinaison tactique concrétisant son avantage.

 


 

Ronde 4 à 15h

 

 

 


 

Ronde 4

Table 12

FRANÇOIS  (1610)

0 - 1

ANDRE Philippe (1782)

François n'a pas voulu entrer dans le jeu de la défense Alekhine proposée par son adversaire.

Philippe s'est appliqué à lancer une offensive sur l'aile Dame. Sous le coup de cette action, François  perd une pièce et un pion juste avant d'entrer en finale.


Ronde 4

Table 17

PIEDANNA Mathieu (1199, min)

0 - 1

JEAN (1630)

C'est une partie très facile jouée en un éclair.

 

 

Ronde 4

Table 15

PHILIPPE (1826) (senior)

1 - 0

LE BEUZE Nicolas (1420, cad)

Encore un jeune de l'échiquier du Gâtinais. C'est une partie difficile où j'ai été sous pression tout le temps. Nicolas organisait une  attaque sur le 0-0 en mettant la pression sur les pions f2 et e3. J'ai gagné grâce à une gaffe de mon adversaire.

 
Sur une combinaison tactique Laurent perd un pion et se retrouve en difficulté jusque dans la finale.

Ronde 4

Table 9

TEIXEIRA Antonio (1939) (senior)

1 - 0

POMMIER Laurent (1734)


 

Grande nouveauté, Nino ne joue plus la française sur e4 mais l'italienne. Malheureusement, il perd un pion dès le départ mais la partie et quand même très très serrée tout le temps. Mais comme toujours, la finale arrive où Nino à 25' à la pendule contre 5' pour son adversaire. Son adversaire « blitze » et alors Nino « blitze ». Il joue un coup de « blitz » qui échange les Dames. Finale T+4pions (2 passés liés aile Dame pour les Blancs) pour T+3pions (tous côté Roi côté Noirs).

La nulle pouvait être sauvée car le roi blanc était coupé de ses pions et cantonné sur la 1°rangée.

Ronde 4

Table 10

ARENE Olivier (1915) (senior)

1 - 0

PETRERA Salvatore (1672) (vétéran)

 

 

Une ÉNORME surprise à la ronde 4 avec la victoire de Stanislas LOIRET sur le  GM GULIYEV


Je cite stanislas : « c'est une sicilienne paulsen et ne voulant pas rentrer dans le débat, j'ai joué une sous-ligne avec b3. La position s'est égalisée. Namig a essayer de forcer le gain mais il perd un cavalier net. » Bravo STAN !

 

Une journée bien remplie. Nous prenons le chemin du retour vers 18h40.

 

 

3° journée du lundi 13 juin

Aujourd'hui la ronde 5 est annoncée à 9h.

Nous faisons deux voitures, on ne sait jamais s'il faut ramener toutes les coupes qu'ont aura gagnées. Je vais chercher Nino à son domicile à 7h45, nous connaissons de mieux en mieux la route, de vrais amillois.

 

 

Ronde 5 à 9h

 

 

Ronde 5

Table 16

NINO (1672) (vét)

0 - 1

DUPEUX Simeon (1492) (benj)

Nino était fatigué ce qui a entraîné une perte de matériels. Siméon a su concrétiser son avantage.

 

Le thème de cette partie est une sicilienne ouverte où les blancs ont leur fou en g2. Franç ois a posé des questions au 0-0 des Blancs et faute de bonnes réponses il gagne un cavalier sur un clouage et rentre dans une finale favorable

Ronde 5

Table 13

FREMAUX Guillaume (1740) (senior)

0 - 1

FRANCOIS (1610) (senior)

 

C'est une bonne partie de Jean qui a bien résisté mais Raphaël place une combinaison tactique qui lui fait gagner un fou net. La finale n'a posé aucune difficulté à Raphaël.

Ronde 5

Table 11

DUTREUIL Raphaël (1890, min)

1 - 0

JEAN (1630) (poussin)


 

Ronde 5

Table 14

Laurent (1734, sen)

1/2–1/2

CAILLET Arnault (1602, min)

Je cite Laurent : « Il y a trois sortes de joueurs, le débutant, le moyen qui fait nul, et celui qui gagne. 

Je me trouve dans la 2° catégorie. »

C'est une finale avec des fous de couleurs opposées, malgré l'avantage de 3 pions en plus pour laurent, la position s'est annulée. Arnault lui a proposé nul plusieurs fois, laurent a fini par accepter.

 
C'est une ouverture du pion Dame où sur une imprécision de mon adversaire en milieu de jeu, je gagne un pion sur une combinaison tactique. Mais ce n'est pas encore fait car après l'échange des Dames on se retrouve en finale de tours. Mais j'ai l'avantage d'un pion et ma tour sur la 2° rangée attaque le pion blanc isolé en c2. Après avoir réussi à faire l'échange des tours, je me retrouve en finale Roi et pions avec un pion de plus. La position est à mon avantage que je concrétise.

Ronde 5

Table 12

GRACIETTE Louis (1612, jun)

0 - 1

PHILIPPE (1826, sen)

 
Ronde 6: 13h30

Je cite laurent : "J'aimerais jouer comme les meilleurs, c'est à dire comme les autres, car j'ai perdu. J'ai été dominé techniquement".


Ronde 6

Table 13

GAUTHIER Cyrille (1615, ben)

1 - 0

LAURENT (1734, sen)

 
C'est une ouverture sicilienne Najdorf. A un moment François joue Ca4 donnant le pion e4 que Louis, craignant un piège, ne prend pas. Au 23° coup, François joue  à nouveau Ca4 mais cette fois c'est le cavalier qui est pris gratuitement

Ronde 6

Table 12

FRANCOIS (1610, sen)

0 - 1

SALLES Louis (2021, min)

 

C'est une partie gagnée assez facilement par jean.


Ronde 6

Table 18

JEAN (1630) (pouss)

1 - 0

WEBER Romain (1280) (pup)

 

Ronde 6

Table 14

CAILLET Arnault (1602, min)

0 - 1

NINO (1672, vétéran)

C'est une partie laborieuse mais le roi des finales a montré sa technique.

 
C'est sur une Dragon accéléré que s'engage cette partie. Ayant eu de nombreuses défaites avec cette ouverture, je me suis préparé et je négocie assez bien ce début explosif. 
A l'ouverture il échange son Fg7 pour le Cc3 pour récupérer le pion e4. L'échange de ce Fg7 fait que le roi noir est resté au centre tout le long de la partie, j'ai eu longtemps l'initiative pour m'écrouler en finale. La nulle était possible dixit Adrien .

Ronde 6

Table 7

PHILIPPE (1826, sen)

0 - 1

ALLORANT Adrien (2087, Jun)

 

Remise des prix

 

 


Vincent NORMAND est content de l'organisation de son tournoi, le nombre de passionnés  est de 48. Il serait très heureux qu'une année le nombre de passionnés atteigne la barre des 100. 

Pour le classement général, vous pouvez le consulter en cliquant ( CTRL + clic gauche) sur ce lien, ci-dessous :


http://www.echiquierdugatinais.fr/OpenAmilly2011Ga.htm

 


 
La salle Jean VILAR est très spacieuse, lumineuse, la buvette est agréable avec de nombreux gâteaux pour les gourmands. De plus cette année il y avait la retransmission de la table 1 sur le grand écran.

Vient enfin la remise des prix.

 

Le podium 2011 :
1. Nikolay LEGKY (GMI)
2.
Stanislas LOIRET
3. Namig GULIYEV (GMI)

Champion de Ligue : Stanislas LOIRET de La Membrolle-sur-Choisille (37)

 
Et aussi un champion en herbe!
 
Et un champion hors catégorie!
 
La brochette Orléanaise !!
 

Ronde 1
 
 

Ronde 2
 
 

Ronde 3
 
 

Ronde 4
 
 

Ronde 5
 
 

Ronde 6
 
 

© 2011 U.S.O. Echecs - 5 rue Pasteur - 45000 ORLEANS
contact@us-orleans-echecs.fr

 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com